Star Trek : Tarantino promet un "Pulp Fiction de l'Espace"

Anthony
18 juillet 2019
Anthony Brogat

Se dirige t-on tout droit vers le plus violent et le plus WTF de tous les Star Trek de la franchise ? Car en plus d’être certifié R-Rated, le nouveau Star Trek que voudrait réaliser Tarantino serait, selon les dires du réalisateur, un « Pulp Fiction de l’Espace ». Là les gars, on est bien parti pour atteindre des sommets de violence et de vulgarité auxquels la Fédération  des Planètes Unies ne nous avait pas habitué. Et on ne va certainement pas s’en plaindre !

Un Star Trek à la sauce Tarantino pour finir en beauté

Star Trek : Tarantino promet un ˝Pulp Fiction de l'Espace˝

Quentin Tarantino avait déclaré qu’il arrêterait sa carrière après son dixième film. Donc, d’après nos calculs, s’il réalise « son Star Trek », il aura atteint son quota. On pouvait donc s’attendre à ce que sa dernière oeuvre soit une pièce maîtresse réunissant tous les ingrédients si particuliers qui, entre ses mains, conduisent à la plus délicieuse des recettes. On veut bien sûr parler de dialogues interminables, de la vulgarité à outrance, des débordements de violence aussi soudains qu’inattendus et des litres et des litres d’hémoglobine. Et à en croire les récentes déclarations du réalisateur faites au micro de Deadline, ce sera exactement ça :

Je ne sais pas si je le ferais ou pas. Je dois y penser, mais Mark a écrit un scénario vraiment cool. Je l’adore. Il y a des choses que je dois reprendre et approfondir mais j’ai vraiment, vraiment aimé.

Je suis juste contrarié par Simon Pegg. Il ne sait rien de ce qui se passe et il fait plein de commentaires, comme s’il savait tout. Un des commentaires qu’il a fait était ‘Alors, ça ne va pas être Pulp Fiction dans l’espace’. Mais si [il rit à gorge déployée]. Si je le fais, c’est exactement ce que ce sera. Ce sera Pulp Fiction dans l’espace.

Ce qui parait très logique après tout. Car c’est le film Pulp Fiction qui a propulsé sa carrière (dans l’espace). Si un film de science-fiction serait une grande première pour Tarantino, ce serait aussi et surtout un moyen de finir sa carrière en beauté, en excellant là où on ne l’attendait pas, et en clouant plus que jamais les fans à leur siège avec des scènes cultes d’une violence extraordinaire dans un décor interstellaire.

Après tout, les super-héros eux-mêmes ont versé dans la violence ces dernières années au cinéma. La franchise Star Trek ne pourrait-elle pas suivre la même tendance ?

Anthony
Anthony  1871 articles