in

Pokémon GO : Niantic s’attaque à nouveau aux logiciels tiers

Niantic continue sa lutte contre les services tiers afin de diminuer l’utilisation non autorisée de leurs serveurs.

FASTPOKEMAP c’est bientôt fini

FASTPOKEMAP est le tracker utilisé par un tiers des joueurs actuellement car il permet de trouver des Pokémons sans effort.

Est-ce la fin définitive des logiciels tiers ? Si c’est le cas, cela devrait faire revenir certains joueurs qui ne trichent pas et qui avaient déserté Pokémon GO à cause de gros déséquilibres dans le jeu.

Une vague de ban à prévoir…

Afin d’éviter de devoir bannir tous les « tricheurs » du jeu, un message d’avertissement a été intégré dans Pokémon GO. Il a pour objectif de mettre en garde les joueurs qui utilisent régulièrement des logiciels tiers contre les risques encourus :

Pokémon GO : Niantic s’attaque à nouveau aux logiciels tiers #2

Si après avoir pris connaissance de cette mise en garde vous utilisez encore un logiciel tiers et qu’il est détecté, un ban permanent sera mis en place sur votre téléphone et sur votre compte. Carrément !

Pour jouer à nouveau à Pokémon GO votre seul recours sera d’utiliser un autre téléphone avec un autre opérateur. Compliqué …

Si toutefois un ban est appliqué à votre compte par erreur alors que vous n’utilisez pas de logiciel tiers, un recours est possible : effectuez une réclamation au service de Niantic et tentez de prouver votre bonne foi. Le formulaire étant en anglais, on vous conseille donc d’écrire en anglais pour augmenter vos chances de voir votre compte rétabli…

Pokemon GO : 2 améliorations majeures annoncées

Une campagne publicitaire pour expliquer la classification PEGI des jeux vidéo