Les Google Cars vont être équipées de capots adhésifs

Lorenzo
24 mai 2016
La Rédaction

Beaucoup de news sont tombées ces derniers jours du coté de Google qui a fait plusieurs annonces :

Robolution Capital : la France part à la conquête du marché de la robotique

Imaginez, vous traversez la rue sans regarder des deux cotés, et là bim : vous vous retrouvez scotché à une Google Car qui vous emmène avec elle sur son chemin.

Google prévoit en effet d’équiper ses Google Cars autonomes d’un capot adhésif qui permettra d’éviter de potentiels accidents, une bonne idée ?

Une mesure pour éviter de nouveaux accidents

Cette mesure vise à éviter de nouveaux accidents, une collision étant survenue il y a quelques mois à Mountain View en Californie entre une Google car et un bus.

La firme Américaine a d’ailleurs reconnu sa faute dans l’accrochage :

Notre voiture a détecté que le bus approchait, mais le logiciel a déduit que ce serait le bus qui céderait le passage parce que la GoogleCar était en avance sur le bus. Malheureusement, cela nous a amenés à la même place dans la même voie, en même temps.
Ce type de malentendu se passe entre des conducteurs humains sur la route tous les jours, et nous essayons tous de prédire les mouvements de chacun.

L’intelligence artificielle de Google serait-elle incapable d’anticiper des réactions humaines ? Pas sur que remplacer un capot en métal par un capot adhésif soit la meilleure façon de régler ce problème assez grave, mais ça évitera au moins quelques os brisés…

DOSSIERS
Lorenzo
Lorenzo  23 articles
  Afficher les 2 commentaires
Avatar

  • 1
    Avatar Agence Bastia
    Agence Bastia Il y a 6 ans

    Moi qui pensais que nous étions précurseur en la matière … Encore une fois les allemand sont une longueur d’avance. des fois j’ai hate d’avoir 95 ans pour voir comment on sera équipé prochainement.

  • 2
    Avatar Garcia
    Garcia Il y a 4 ans

    Ca me fais Doucement rigoler de voir Hollande avoir dans les mains un nao le Robot.societé française qui faute de trouver les fonds nécessaire et ayant reçu un refus des caisse d’états pour ce type de sociétés car « incertains » à du trouver des partenaires chinois et japonais ou le Robot est encré dans leurs cultures. Puis cette même sociétés condamnés symboliquement par l’état car ayant mis des actionnaires Asiatiques aux motif de « solidarité national,non compatriotisme ». Une France qui à des idées, mais un gouvernement toujours en retard.