Coronavirus : Netflix et Youtube brident leurs débits en Europe pour éviter de casser internet

Fabien
20 mars 2020
Fabien Elharrar

La France est en confinement depuis lundi midi, mais ce n’est pas le seul pays dont l’activité est fortement touchée par l’épidémie de Coronavirus. En Allemagne et en Espagne la population est également passée massivement au télétravail, et des mesures similaires sont mises en place un peu partout en Europe. Une conséquence directe de ces mesures est que le trafic internet lié au streaming explose complètement depuis quelques jours. Pour désengorger le trafic internet, Youtube et Netflix ont décidé de réduire la qualité des vidéos disponibles en streaming.

Netflix réduit ses débits pour ne pas nuire aux autres plateformes

Selon Marc Burleigh, correspondant de l’AFP à Bruxelles, Netflix s’est engagé à réduire ses débits pour une période de 30 jours dans l’ensemble des pays de l’Union européenne.

Cette mesure devrait permettre de réduire le volume de données streamées par Netflix de 25% tout en maintenant une qualité vidéo satisfaisante pour les abonnés.

Coronavirus : Netflix et Youtube brident leurs débits en Europe pour éviter de casser internet

On ignore encore de quelle façon ces débits seront réduits, et si les abonnés aux formules premium à 13,99€/mois seront ou non les premiers impactés… Aucune info n’a non plus été donnée sur les modes de connexion à la plateforme concernés (mobile, ADSL, fibre, etc.).

YouTube va également limiter la qualité de ses vidéos pendant le confinement Coronavirus

Google qui édite le service de streaming YouTube a également décidé de réduire automatiquement la qualité des vidéos en Europe. Les vidéos Youtube seront automatiquement lancées en mode « standard » par défaut, soit à priori en 480p, afin de réduire l’engorgement du réseau.

Coronavirus : Netflix et Youtube brident leurs débits en Europe pour éviter de casser internet #2

Un porte-parole de YouTube a expliqué que :

À la suite de la réunion entre le PDG de Google, Sundar Pichai, la PDG de YouTube, Susan Wojcicki et le Commissaire européen Thierry Breton, nous nous engageons à mettre temporairement par défaut tout le trafic en Europe en définition standard. Nous continuerons de travailler avec les gouvernements des États membres et les opérateurs de réseaux pour minimiser la pression sur le système, tout en offrant une bonne expérience utilisateur.

Pour le moment il n’y a pas lieu de s’inquiéter, internet se porte bien et aucun risque de panne générale n’est à craindre comme on vous l’expliquait ici, mais mieux vaut prévenir que guérir…

Fabien
Fabien  363 articles
  Laisse un commentaire
Avatar