L'addiction aux Jeux Vidéo reconnue comme maladie mentale par l'OMS

Avec l’avènement de l’ère numérique, le jeu vidéo est devenu un loisir incontournable pour les jeunes et les moins jeunes.

Combien d’entre nous avons déjà planifié de ne faire qu’une petite partie qui s’est finalement transformée en de longues heures de jeu, voire même une série de nuits blanches à essayer de franchir un niveau balèze ?

L addiction aux Jeux Vidéo reconnue comme maladie mentale par l OMS #1

Selon les résultats d’une enquête publiée vendredi dernier, un jeune français sur six passe plus de cinq heures par jour sur sa console et 7% plus de huit heures. Ça fait beaucoup quand même…

Ce que l’on prenait il y a quelques années pour une simple distraction a aujourd’hui engendré des problèmes plus importants : ce qui devrait être un passe-temps devient pour certain une vraie obsession qui tourne à l’addiction, ce qui a sérieusement alerté la communauté scientifique.

L’OMS a annoncé début 2017 qu’elle avait le projet de classer « l’addiction aux jeux vidéo » comme une maladie mentale. Le terme est un peu fort mais reflète malheureusement une réalité indéniable.

L addiction aux Jeux Vidéo reconnue comme maladie mentale par l OMS #2

Etes-vous accro aux jeux vidéo ? Quels sont les symptômes de cette maladie

Selon l’OMS, on peut parler de maladie mentale lorsqu’un consommation excessive « entraîne une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d’autres domaines importants du fonctionnement » pendant au moins une année.

L addiction aux Jeux Vidéo reconnue comme maladie mentale par l OMS #3

En d’autres termes, chers amis gamers, vous n’avez pas à vous inquiéter si vous jouez de nombreuses heures par semaine mais que,ça s’arrête là.
Par contre, il serait peut-être temps d’en parler à vos proches si vous en oubliez de manger et de dormir…

Avec cette reconnaissance, les jeunes touchés par cette maladie auront notamment une meilleure prise en charge ainsi que des traitements plus adaptés à leur condition, même si nous ne savons pas exactement quelles mesures seront prises.
Les scientifiques espèrent toutefois que des centres de soin pour l’addiction aux jeux vidéo verront bientôt le jour. Un peu flippant, non?

La sensibilisation : la meilleure arme contre l’addiction aux jeux vidéo

Vladimir Poznyak, un membre de l’OMS affirme que « Les professionnels de la santé doivent reconnaître que les troubles du jeu peuvent avoir de graves conséquences sur la santé comme l’abus d’alcool ».

Mais ne diabolisons pas : les jeux vidéo ne sont aucunement mauvais pour la santé, comme pour toutes les bonnes choses, il faut juste ne pas en abuser.

Pour y parvenir, les parents doivent notamment limiter le temps de jeu de leurs enfants et sélectionner des jeux appropriés selon leur âge.
De même, les éditeurs de jeu pourraient également être amenés à prendre une position plus responsable en alertant les joueurs lorsqu’ils jouent trop longtemps par exemple, exactement dans la même logique que la dernière mise à jour d’IOS.

L addiction aux Jeux Vidéo reconnue comme maladie mentale par l OMS #4

La classification officielle de l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie devrait avoir lieu ce mois de juin. Notons que, sans surprise, la Fédération des éditeurs de jeux vidéo n’est pas d’accord avec cette décision.

Par ailleurs, 36 chercheurs membres de la Fédération ont appelé l’OMS à revenir sur sa décision mars dernier. Ils soulignent que l’initiative de l’organisation manque « de transparence et de soutien scientifique objectif » en ajoutant que « La valeur éducative, thérapeutique et récréative des jeux est bien établie et reconnue ».

Et vous que pensez-vous de tout ça ?

Etes-vous accro aux jeux vidéo ?

Et tu peux aussi laisser un commentaire

  Laisse un commentaire
Avatar