Jurassic Park II : Le Monde perdu

Quatre ans après le terrible fiasco de son Jurassic Park, le milliardaire John Hammond rappelle le Dr Ian Malcolm pour l’informer de son nouveau projet.

Sur une île déserte, voisine du parc, vivent en liberté des centaines de dinosaures de toutes tailles et de toutes espèces. Ce sont des descendants des animaux clônes en laboratoire. D’abord réticent, Ian se décide à rejoindre le docteur quand il apprend que sa fiancée fait partie de l’expédition scientifique.

Il ignore qu’une autre expédition qui n’a pas les mêmes buts est également en route…

Une réponse sur « Jurassic Park II : Le Monde perdu »

Jurassic Park II est un film très inégal, mais qui propose des grands morceaux de bravoure

Après une longue pause de cinq ans, Steven Spielberg revient faire un blockbuster, mais ne retrouve pas forcément l’entrain et l’énergie qu’il avait avant. En ce sens, Jurassic Park II est très bancal dans sa narration et rate certains arcs narratifs des personnages comme la relation complètement ratée entre Ian Malcom et sa fille.

Contrairement au premier Jurassic Park, l’intrigue de ce deuxième film n’est pas digne d’intérêt. Néanmoins, Steven Spielberg arrive à aligné des séquences impressionnantes grâce à la puissance de sa mise en scène et grâce aux effets spéciaux fabuleux d’ILM.

En ce sens, le cinéaste arrive à filmer une séquence extraordinaire de suspense avec deux tyrannosaures et une superbe séquence de chasse contre les dinosaures. Spielberg aligne des séquences d’une noirceur incroyable, inimaginable avant dans son cinéma.

Les acteurs sont convaincants notamment Jeff Goldblum toujours très bon dans le rôle de Ian Malcolm, Julianne Moore très intense et Pete Postlethwaite charismatique et extraordinaire dans le rôle du chasseur. Un film certes bancal mais un blockbuster honorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre note