Samedi 22 Juillet 2017

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?

Le graphisme est un univers en perpétuel mouvement. Il influence et est influencé en permanence par les changements technologiques, les évolutions sociales et les effets de mode qui animent nos sociétés.
De nombreux articles ont déjà fait l’étalage des différentes tendances du moment dans leurs moindres détails, mais peu ont encore essayé de se projeter quelques années plus loin.

Prenons donc un moment en ce début d’année pour imaginer le futur et dresser une ébauche de ce que sera la graphisme dans 5, 10, 20 ans.
Voici 10 prédictions possibles pour le design graphique à l’horizon 2033.

1. L’ultra-minimalisme

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
La tablette Microsoft (à gauche) utilise le flat design. En 2033, il n’y aura plus de visuel, le design stimulera d’autres sens (image de droite par Christophe Verdier)

Le « Flat design » (design plat) fait l’objet d’un véritable buzz aujourd’hui. Il est l’arme principale des designers.
Ce style de design fait référence à l’approche minimaliste du graphisme qui privilégie l’utilisation des lignes pures et du webdesign en 2D au détriment des dégradés, des effets d’ombre et de tout ce qui apporte une troisième dimension au travail.

D’ici 2033, même le flat design sera considéré comme lourd et abrasif, et l’on demandera aux designers de trouver quelque chose de plus élégant que ces formes visuelles qui seront devenues somme toute banales.
Une des solutions possibles sera de faire disparaître entièrement les éléments visuels afin de stimuler d’autres sens comme le toucher, l’ouïe ou l’odorat et d’explorer la 4ème dimension, afin que l’utilisateur d’un site internet puisse être guidé instinctivement tout en reposant enfin ses pupilles.

2. Le vintage devra vieillir pour exister

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Aujourd’hui, le style vintage années 60, comme le design ci-dessus à gauche réalisé par La Carbonera Design, est toujours considéré comme rétro et cool. D’ici 2033, il aura perdu toute sa saveur et il faudra remonter bien plus loin dans le temps pour continuer de faire vivre cette tendance – les designs du 15ème siècle deviendront à la mode (photo de droite par Penn Provenance Project).

L’esprit vintage, inspiré par le mouvement consumérisme des années 60 est toujours à la mode de nos jours. Pourtant, cette utilisation du passé, nouvelle pour les jeunes générations, va bien finir par s’essouffler.
Le vintage va perdre son attrait et son authenticité à nos yeux et les graphistes vont devoir trouver un moyen de surmonter ce sentiment de banalité pour sauver cette tendance. Pour ce faire, ils n’auront pas le choix que de piocher dans un passé encore plus lointain.

Attendez-vous donc à rencontrer des designs à l’influence médiévale, voire même des hiéroglyphes !

3. La communication par l’image

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Les sites d’images comme Pinterest gagnent en popularité; d’ici 2033, le texte deviendra totalement inutile (émoticône par guyfromscotland).

Depuis l’éclosion de Pinterest, les sites composés de “blocs -images” sont devenus omniprésents. Le travail d’insertion des images est devenu primordial dans la conception d’un site internet.
Le succès de Pinterest a eu pour effet de révéler au grand public le pouvoir des images. Il met directement le doigt sur les limites des contenus textuels qui deviennent de plus en plus lourds voire superficiels pour des communautés qui s’internationalisent et qui ne partagent pas toujours le même langage.

Ainsi, toutes les informations dont vous aurez besoin pourront vous être transmises en un clin d’oeil à travers des images, des hyperliens, et éventuellement des émoticônes (figuration symbolique d’une émotion).

L’année 2033, marquera l’avènement de la société post-linguistique : bienvenu dans la grotte Chauvet du digital !

4. Le design devra s’adapter…toujours plus !

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?

Aujourd’hui, le responsive design (ou design adaptatif) permet à un site internet d’apparaître aussi bien sur un écran d’ordinateur que sur un téléphone mobile (image de gauche par John Polacek). En 2033, il prendra également en compte l’humeur de chaque utilisateur (image de droite par LM Photography).

De nos jours, lorsqu’un designer s’attaque à la réalisation d’un site internet, il pense tout de suite au responsive design. Les accès à internet se sont multipliés et il est devenu essentiel pour un site d’avoir des contours qui s’ajustent automatiquement à la taille et la forme de l’écran, que cela soit un écran d’ordinateur, de tablette, de téléphone mobile…

D’ici 2033, les développeurs auront réussi à faire évoluer le responsive design dans une direction totalement inédite. Les sites web ne s’adapteront pas seulement à la taille de l’écran mais aussi à la personnalité et aux humeurs de chacun. Ainsi, un utilisateur agité pourrait voir son fond d’écran changer de couleur et se revêtir d’un bleu océan pour essayer de le calmer.

5. La fin de la ségrégation des polices

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Aujourd’hui, il est très rare de voir un même bloc de texte arborer plusieurs typographies différentes. D’ici 2033, les lecteurs seront charmés par l’utilisation de diverses polices au sein d’un même texte (image de gauche par dabblelicious ; image de droite par Kitchen Sink Studios).

Récemment, nous avons pu observer une nouvelle tendance dans l’utilisation des typographies. Certains designers ont utilisé plusieurs polices au sein d’un même graphisme dans le but d’attirer l’attention des lecteurs. Le test s’est révélé très positif et il est fort à parier que cette approche révolutionne le monde de la typographie. Les livres notamment.

Durant des centaines d’années nous avons subit l’utilisation d’une unique police (voire deux maximum) tout au long d’un même bouquin.

En 2033, il sera possible d’avoir des pages composées de polices diverses et variées se mariant parfaitement les unes aux autres.

6. Les affiches: parangons du minimalisme

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Cette affiche des années 90s, (à gauche) paraitra bien trop chargée comparée au poster minimaliste de 2033. L’affiche de droite pourrait ressembler aux affiches du futur (réalisé par Pedro Vidotto).

Les affiches de films commerciaux ne font pas dans la subtilité de nos jours. Pour contrecarrer cette lourdeur et cette banalité, certains artistes et graphistes s’essayent à des créations ultra-minimalistes afin de proposer une évolution. Leur travail consiste à réduire l’affiche narrative à un unique élément symbolique.

Alors que les films eux-mêmes deviennent de plus en plus complexes, du fait notamment de la technologie 3D et des nouveaux effets sons, les posters, eux, prendraient donc une trajectoire radicalement opposée.

En 2033, les affiches minimalistes d’aujourd’hui paraitront très encombrées. Celles de 2033 seront tellement simples qu’elles pourraient être simplement constituées d’effets d’ombre et de dégradés de couleurs.

7. L’infographie ultra détaillée

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Le rapport annuel de Feltron Report (à gauche) est une ébauche de ce que seront les infographies en 2033 (image de droite réalisée par jk5854).

L’infographie s’est affirmée comme étant un support très utile et une manière pertinente de véhiculer une information. Néanmoins, la majorité des entreprises et divers organismes ne sont pas très novateurs dans leur manière de les utiliser.
Au contraire du graphiste Nicholas Felton qui a produit une infographie annuelle reprenant les moindres détails de sa vie, de ses relations amoureuses aux habitudes diététiques : le Feltron Report.

D’ici 2033, chaque individu sera capable de produire une infographie ultra-détaillée ; une aubaine pour les gouvernements qui souhaiteront récolter toutes ces informations.

8. Le règne suprême du gif

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
D’ici 2033, la simple animation gif sera un moyen élémentaire de faire de la publicité (gif par sassacats).

On les déteste ou on les adore, pourtant les gifs sont devenus irrésistibles de nos jours. Que vous soyez en train de regarder des images animées ou bien des petites vidéos de chat en boucle (comme le gif ci-dessus), il est difficile de tourner le regard.

Pourtant aujourd’hui, le gif occupe toujours une place relativement marginale dans la culture visuelle.

D’ici 2033, non seulement ils deviendront un moyen de communication privilégié (pour les panneaux publicitaires notamment) mais ils seront considérés comme une forme d’art à part entière. Les visiteurs du Times Square à New York risquent de se retrouver encerclés de vidéos de chats défilant en boucle sur les écrans.

9. La refonte de logo: un doux rêve

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Ebay et l’Université de Californie ont rencontré une opposition hostile lors de leur récent changement de logo, ce qui a poussé l’université de California a se rétracter. D’ici 2033, il sera virtuellement impossible d’opérer à une refonte de son logo.

Galvanisés par l’émergence de sites spécialisés dans les critiques de refonte de logo et de changement d’image des entreprises, de nombreux mouvements réfractaires aux évolutions et aux nouvelles initiatives ont vu le jour et se font de plus en plus entendre.
Partout dans le monde, des entreprises ont reçu de vives critiques pour avoir changé leur logo. Les instances des jeux olympiques de Londres, l’université de Californie ou encore l’université d’Australie méridionale ne sont que quelques exemples parmi de nombreux organismes qui ont subit la loi de l’opinion publique.

D’ici 2033, cet état de conservatisme réactionnaire sera devenu si intense qu’il sera impossible pour toute entreprise un peu célèbre de faire évoluer son identité visuelle.

10. La localisation géographique sera de plus en plus importante

A quoi ressemblera le design graphique en 2033 ?
Le ciblage par localisation géographique est en plein développement. Il est en train de devenir de plus en plus spécifique, au delà des régions, les quartiers, sous-quartiers, voire même certaines stations de métro sont en train d’avoir leurs propres logos. D’ici 2013, la localisation risque de devenir hors de contrôle.

L’un des sujets phares de l’année 2013 a été le ciblage par localisation géographique. Cette  initiative a été lancée lancée dans un premier temps par quelques villes du monde entier qui souhaitaient faire réaliser une identité graphique personnelle dans le but d’attirer davantage de touristes.
Cet effet de localisation est devenu encore plus spécifique puisque des sous-quartiers comme Victoria à Londres ou encore la Grand Central Station de New York ont créé leur propre identité visuelle. Comme on le dit si bien, la nature a horreur du vide…

Bientôt, il n’y en aura plus ! D’ici 2033, toutes les villes, quartiers et sous-quartiers, quelque soit leurs tailles, seront dotés de leur propre identité visuelle. Le nouveau quartier du Châtelet à Paris arborera son propre blason et ses propres couleurs !

Selon vous, a quoi le design graphique va-t-il ressembler en 2033 ?

flat design

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Afficher les commentaires

  • 1
    tom Il y a 2 ans

    Merci beaucoup pour cet article très interessant.

Publisher Google+