Jeudi 19 Octobre 2017

Voyager : ce court-métrage vous fera réfléchir sur les effets pervers de la technologie

Réalisé par Loïc Magar et Roman Veiga, Voyager est un court-métrage 3D français qui nous compte l’histoire d’une petite fille pas comme les autres.

Voyager, un court-métrage réaliste ?

Cette jeune fille de 7 ans à moitié humanoïde vit dans le monde apocalyptique qui autrefois était notre Terre.
Une sonde envoyée il y a bien longtemps dans l’espace par l’homme s’écrase à son point d’origine, non loin de là où elle vit. Attirée par la musique qui en sort, l’enfant découvre à l’intérieur un écran peuplé d’images de nature, d’espèces animales et d’hommes dans leurs moments de gloire.

Elle va ensuite comparer tout cela à la Terre qu’elle connaît, un héritage maudit des choix faits par nous, ses ancêtres, bien des années auparavant.

Une histoire inspirée des sondes Voyager 1 et 2

En 1977 la NASA a envoyé dans l’espaces deux sondes Voyager 1 et 2.
Elles embarquaient chacune à leur bord un disque d’or de 12 pouces contenant de nombreuses informations sur notre espèce et notre planète.

Les Voyager Golden Records étaient une bouteille à la mer à destination de civilisations extraterrestres intelligentes qui auraient intercepté ce message…

Voyager, un court-métrage réaliste ?

Voyager, un court-métrage réaliste ?

A quand la prise de conscience ?

Le message de ce court-métrage est clair : nos agissements et notre négligence ont des conséquences graves sur la planète d’un point de vue écologique.

De plus l’humain est de plus en plus dépendant de la technologie (le personnage principal est à moitié humanoïde) et ce n’est pas forcément un « progrès » à tous les niveaux.

La petite fille souhaite se débarrasser de la technologie qui a causée la perte de ses ancêtres, et dans la dernière scène on la voit tourner le dos à ce fardeau pour un avenir meilleur.

Un message qui ferait bien d’être entendu avant qu’il ne soit trop tard, car nous pouvons encore réparer nos erreurs …

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+