Samedi 19 Août 2017

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Anthony Brogat
25/05/16
Anthony Brogat

Le masque respirateur Triton de Jeabyun Yeon aura fait fantasmer plus d’un fan de Star Wars ! Cet accessoire de plongée révolutionnaire annoncé pour la fin de l’année promettait de transformer son utilisateur en véritable homme-poisson capable de respirer et de nager sous l’eau totalement libéré du poids de la bouteille d’oxygène.

Au final, tout semble laisser penser que Triton n’est pas prêt de voir le jour. En tout  cas pas avant quelques décennies…

Triton : une équipe de concepteurs assez suspecte

Pouvoir respirer sous l’eau comme un poisson, on y croyait vraiment. L’incroyable plongée d’Obi-Wan et de Qui-Gon dans les abysses de Naboo ne semblait plus être du domaine de la science-fiction.

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Mais comme souvent, quelque chose a l’air trop beau pour être vrai, ça l’est.

D’abord présenté comme une révolution par l’équipe de concepteurs en charge du projet et bien accueilli par le grand public (malgré déjà quelques réticences de la part de certains professionnels de la plongée) le masque respirateur ne semble plus être qu’un énorme Hoax.

Surprise ! La 1ère chose qui choque dans ce projet, c’est son équipe :

  • Jeabyun Yeon de Yanko Design: un designer, oui, mais pas un expert en matériel de plongée et pas non plus un scientifique capable d’imaginer une technologie de 20 ans en avance sur son temps (nous allons revenir sur ce point)
  • John Kaedmi : un professionnel du marketing, un virtuose de la communication qui n’a peut-être jamais mis la tête sous l’eau
  • Saeed Khademi : un entrepreneur suédois n’ayant aucun lien avec l’univers de la plongée

Bon les gars, avec un ou deux plongeurs professionnels et une brochette de scientifiques diplômés du MIT, cela aurait peut-être été plus crédible non ?
Surtout quand on sait que les entreprises du secteur, avec toute leur expérience, planchent sur ce genre de projets depuis longtemps et qu’elles n’attendent pas les premiers prototypes avant au moins 20 ans.

Le mot d’ordre pour qu’un tel masque respirateur puisse réellement voir le jour est « nanotechnologie ». Explications.

Une technologie vraiment trop futuriste pour être crédible

Avant toute chose, il faut savoir que pour lancer une campagne de crowfunding sur Indiegogo, aucun prototype n’est nécessaire.Nombreux sont d’ailleurs les généreux mécènes à se faire arnaquer copieusement sur ce genre de plateformes. Partant de là n’importe qui peut imaginer un concept farfelu et séduisant promettant monts et merveilles. Au vue de la description « technique » mise en ligne sur Indiegogo, le masque Triton semble faire partie de cette catégorie.

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Les éléments scientifiques apportés par Jeabyun Yeon pour expliquer le fonctionnement de son prototype ont de quoi stimuler l’imaginaire des geeks mais beaucoup moins l’intellect des scientifiques.

Pour commencer, respirer correctement nécessite des quantités très importantes d’oxygène. Pour se faire, Triton devrait être capable de filtrer pas loin de 100 litres d’eau toutes les minutes.
Pour ce que l’on sait du concept, les filtres sont placés de part et d’autres du masque, à l’intérieur des bras latéraux. Ceux-ci seraient pourvus de pores minuscules capables de retenir l’oxygène.
Ce dernier passerait ensuite vers un micro-compresseur avant d’arriver aux poumons du plongeur.

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Le hic c’est la « taille » :

  • les filtres sont beaucoup trop petits pour brasser une telle quantité d’eau
  • le compresseur est lui aussi trop petit pour faire tourner la bécane à un tel rendement
  • la fibre micro-poreuse « imaginée » par Jeabyun Yeon laisserait passer la molécule d’oxygène de 60 pico mètres et pas les deux atomes d’hydrogène de 25 pico mètres ?

Triton : les branchies artificielles, ce n'est pas pour demain

Bref, pour qu’un tel prodige technologique voit le jour il ne faudrait pas un mais trois miracles successifs. Enfin l’autonomie de 45 minutes promise sur Indiegogo ne tient pas compte du fait que respirer de l’oxygène pur sur une longue période n’est peut-être pas très indiqué chez un être humain normalement constitué.

Si vous êtres l’heureux propriétaire d’une maison sous l’eau, ce n’est pas demain la veille que vous pourrez rentrer chez vous avec ce joujou dans la bouche…

Masque Triton : fake ou projet sérieux ?

D’abord décrié comme un fake, le masque respirateur Triton a néanmoins fait l’objet d’une campagne de crowfunding sur Indiegogo qui a séduit et convaincu de (très) nombreux mécènes. Plus de 333 000 dollars ont pu être collectés afin de financer un prototype, soit 674% de la somme initialement demandée.

Encore officiellement « en phase de test », le masque Triton est supposé être disponible à la vente pour décembre 2016. On continue d’espérer qu’il sortira vraiment, mais on n’y croit plus trop …

triton masque

respirateur triton a vendre

acheter respirateur triton

masque triton achat

masque plongee triton

hoaxbuster cristal aquaman

respirer sous leau triton 2017

technologie de demain

traducteur vocal instantané microsoft

triton

triton masque a vendre

triton respirer sous l\eau prix

respirateur triton

pilote oreillette traduction

masque triton fake

commander Triton plongée

branchie artificielle

appareille triton prix

acheter triton oxygen respirator

acheter masque triton

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+