Test Star Wars Battlefront II

27/11/17
Yvan Lozac'hmeur

Star Wars Battlefront II est un FPS se déroulant dans l’univers de la saga à succès. Le titre vous permet de prendre part à des combats sur Terre ou dans les airs dans les lieux emblématiques des films. Rejoignez les rangs de l’Empire ou ceux de la Rébellion dans des parties multijoueur endiablées et profitez d’une expérience solo inédite aux commandes d’un soldat de l’Empire.

Star Wars Battlefront II : un jeu qui a fait polémique

Star Wars Battlefront II a été un opus très attendu. Après le Star Wars Battlefront I développé par Dice et édité par EA, qui avait déçu par son manque de contenu et sa volonté assumée de faire passer les joueurs plusieurs fois à la caisse avec une pléthore de DLCs, le second volet était attendu par la communauté comme l’occasion pour EA et Dice de rectifier le tir. Coup de tonnerre à l’annonce de son gameplay, les joueurs découvrent avec stupeur une progression multijoueur indissociable des « lootbox » ces agaçants coffres de contenu dont l’obtention est assujettie à un achat avec la monnaie du jeu, ou de l’argent bien réel.

Star Wars Battlefront II

S’est ensuivi un véritable déchainement de colère de la part des joueurs sur la toile, obligeant EA à revoir à la hâte sa copie. Maladroit, l’éditeur ne parvient pas à éteindre l’incendie « pay to win » en annulant temporairement la possibilité d’utiliser de l’argent réel pour obtenir des coffres, puisque dans un même temps, l’éditeur augmente de 75% les efforts à fournir en jeu pour débloquer les précieux sésames.

Encore au cœur de la tourmente, le soft a vu ses précommandes fondre au soleil de novembre (il faut le faire !) et les chiffres de ventes de son premier mois sur le marché déçoivent clairement en comparaison du premier opus (qui faisait 60% mieux, 334 000 copies contre 130 000). Alors que vaut réellement le titre d’EA et Dice ? Parvient-il à corriger les erreurs du premier titre ? Que va-t-il en comparaison des titres « canons » de la licence éponyme sortie sur PS2, considérés par l’immense majorité des joueurs comme les meilleurs FPS Star Wars à ce jour ? Réponses objectives avec l’appui de la Force :

Star Wars Battlefront II : à la relève des ainés ?

Les attentes étaient nombreuses, et très souvent liées au contenu proposé par l’ancien Star Wars Battlefront II sortie sur PS2. Les principaux responsables de la grogne des joueurs vis-à-vis du Star Wars Battlefront I de Dice et EA étaient l’absence de campagne solo ainsi que des iconiques batailles spatiales de la galaxie très lointaine, qui donnait au jeu un gout d’inachevé.

Le second opus rectifie le tir et propose aux joueurs des affrontements spatiaux scénarisés où « dogfights » et poursuites d’objectifs tactiques s’entremêlent, ainsi qu’une campagne au scénario inédit proposant d’incarner une jeune femme dans les rangs des forces spéciales de l’Empire.

Star Wars Battlefront II footageStar Wars Battlefront II campagne solo en terrain impérial…

Immersive et bien ficelée, la campagne est emmenée par le jeu d’acteurs convaincant des principaux protagonistes, attachants et travaillés. Si l’on voit venir certains rebondissements à cause d’un récit qui avance parfois vite, son parcours est plaisant, et croiser les nombreux personnages célèbres de la saga au détour d’un chapitre est fort agréable. Le gameplay de la campagne se révèle néanmoins somme toute assez classique, Dice ne prenant pas de risques. On aurait aimé que le contenu soit plus long à terminer, car l’expérience campagne est néanmoins très courte, finissable en une après-midi pour les plus gourmands. Nous sommes cependant bien loin du contenu sommaire de la campagne du second opus sur PS2 qui proposait une série d’affrontements proches de parties classiques.

L’accomplissement du mode solo vous permettra de vous familiariser avec les différentes armes du jeu, quelques-uns de ses véhicules ainsi que certains des environnements des cartes d’affrontements multijoueur. Pour poursuivre l’entrainement, le mode « arcade » propose des séries de défis sur le modèle de ceux proposés par le premier Opus de Dice et EA.

Le combat, tu embrasseras

C’est cependant sur l’expérience multijoueur que le soft se repose pour tenir le joueur en haleine sur la durée. Au menu servit par EA, on retrouve le mode assaut galactique, similaire à celui de l’opus précèdent : un camp tente d’accomplir certains objectifs, afin d’en obtenir d’autre jusqu’à la victoire finale, leurs opposants devant amenuiser les renforts adverses avant qu’ils parviennent à leurs fins.

Ces affrontements mêlent infanterie, véhicules et chasseurs survolants la zone afin de donner au joueurs la sensation de participer à un conflit généralisé. Des modes de jeux plus « intimistes » proposent des affrontements à échelle réduite qui demandent un peu plus de tactique, avec des modes comme escarmouches ou encore affrontement de héros, où deux groupes de 4 joueurs s’affrontent avec les célèbres personnages de la saga.

Star wars battlefront II footageStar wars battlefront II permet de combattre durant la Guerre des Clones

Le titre s’appuie sur trois nouveautés pour relancer l’intérêt des joueurs. La première est l’arrivée de la prélogie et de la trilogie naissante comme conflits jouables. Les joueurs retrouvent ainsi les clones de la République et les droïdes Séparatistes, mais aussi les Stormtroopers du Premier Ordre et les troupes de la Nouvelle République, sans oublier une sélection de héros issus de ces épopées comme Yoda, Dark Maul, Rey ou encore Kylo Ren. Un ajout qui manquait clairement au premier épisode d’EA et Dice.

Deuxième nouveauté de choix, l’arrivée des combats spatiaux, évoquées un peu plus haut. Le joueur se doit d’accomplir une série d’objectifs en attaque, tandis que le camp des défenseurs se doit de les en empêcher, sur le modèle des assauts galactiques classiques. Intenses, les affrontements spatiaux sont un véritable atout pour le soft.

Une manette de jeu ne fait pas de mal pour prendre les commandes d’un appareil sur PC, le joystick remplaçant haut la main le clavier et la souris sur ce match-ci. Chaque type d’appareils a ses propres capacités personnalisables et assujetties à la faction de l’appareil. Vous ne pourrez donc logiquement pas équiper votre chasseur TIE d’une unité droïde astromécanicienne, mais aurez accès à d’autres atouts. Malheureusement, l’apprécié mode de « conquête galactique » du second opus de la PS2 ne trouve pas sa place dans cette nouvelle mouture.

Star wars battlefront II footageStar wars battlefront II : « get airborne ! »

Et d’un point de vue technique, R2, le jeu se situe où ?

La troisième nouveauté se trouve du côté du gameplay. Il s’agit plutôt d’une révision d’ailleurs, puisqu’il concerne l’accès aux classes de soldats spéciaux ainsi qu’aux véhicules et héros dans les affrontements multijoueur, et s’inspire du système présent sur les opus PS2.

Star Wars Battlefront II propose un système de points de batailles, glanés par le joueur en participant à l’accomplissement des objectifs tactiques et en supprimant des adversaires, qu’il peut ensuite dépenser au cours de la partie pour incarner Vador, monter dans un TB-TT ou encore incarner un Death Trooper vu récemment dans Rogue One. Plus souple, ce système permet à d’avantages de joueurs de pouvoir prendre les commandes de ces personnages spéciaux.

Star Wars Battlefront II footageStar Wars Battlefront II : le « spécialiste » traque sa proie tout en tachant de rester discret…

Graphiquement, le jeu est somptueux. Il propose des filtres à effet « cinéma » du plus bel effet, et pour peu que l’on ait un PC à la configuration capable de battre le Faucon Millénium, il est aisé de se prendre à errer en contemplant le théâtre des affrontements.

Star Wars Battlefront II réitère donc l’exploit visuel de son ainé grâce au talent de Dice, mainte fois constaté.

Star wars battlefront II footageStar wars battlefront II propose des tableaux somptueux !

Cependant, son talon d’Achille est colossal : c’est son système de progression multijoueur. Chaque classe se voit attribuer un certain nombre d’améliorations possibles de ses capacités par le biais du déblocage de « star-cards » qui améliorent par pallier les capacités correspondantes.

Malheureusement, l’investissement en jeu est réellement conséquent pour qui voudra aller au bout des déblocages sur le système actuel, voire même irréalisable. La monnaie qui permet d’améliorer ces « star-cards » ne s’obtient qu’en accomplissant des hauts-faits en jeu et à l’ouverture d’un coffre journalier gratuit (en très petite quantité). Les héros sont également en partie à débloquer, avec des couts allant de 5 000 à 15 000 crédits (soit une quinzaine d’heures de jeu en multi pour pouvoir acheter le seigneur Vador), sans parler de toutes ses améliorations à acquérir par la suite…

La volonté de pousser à l’achat se ressent, et si à l’heure actuelle les paiements réels sont désactivés, nul ne sait si le système de progression sera refondu par EA. Si l’on ajoute à cela le fait que le soft bride les gains des joueurs déjà bien maigres en monnaie « in-game » avec des paliers journaliers, on a bien du mal à sortir d’un sentiment de frustration qui gâche en partie notre plaisir.

Star wars battlefront II footageStar wars battlefront II et son plus grand ennemi : son avarice…

En conclusion, Star Wars Battlefront II nous prend par la main pour nous guider vers un monde idyllique de massacres sauce Star Wars dans la bonne humeur, mais nous abandonne à mi-chemin, nous laissant sombrer dans la déception lorsque l’envers du décor se découvre à nos yeux. Le titre avait toutes les armes pour être un véritable carton, une campagne agréable et respectueuse de l’univers, un multijoueur dynamique et un système de classes revu effacement. Mais c’était sans compter sur la durée de vie du mode solo, bien trop court, et du multijoueur dont la durée de vie prolongée artificiellement par son rythme de progression interminablement lent, qui sabotent à proprement parler le titre. Dommage, c’est d’autant plus agaçant que Star Wars Battlefront II était plaisant en outre de ces énormes problèmes et avait des atouts sérieux à défendre…

Star wars battlefront II footageStar wars battlefront II : ses combats spatiaux sont un atout !

DOSSIERS

Star wars battlefront 2


Produit : Dice Electronic Arts 
Plateforme(s) : PC, Xbox One, Playstation 4
Type de jeu : FPS
Modèle économique : Payant
Mode(s) de jeu : Mode solo, Multi-joueurs
Note Rédaction
Note Lecteurs
Note Globale
5/10
4 /10
4.8/10
Devenez le héros d'une galaxie en guerre dans Star Wars™ Battlefront™ II.
  • Un réalisme graphique bluffant
  • L’élargissement des conflits jouables à ceux de la prélogie et de la trilogie naissante.
  • Un système de points de bataille pour débloquer les classes en cours de partie plus juste.
  • Une campagne solo agréable qui n’abime pas le « lore » de Star Wars tout en étant inédite.
  • La possibilité de passer du FPS (first person shooter) au TPS (third person shooter).
  • Des affrontements spatiaux grisants.
  • Un système de progression bridé et des coûts en jeu revu à la hausse par l’éditeur.
  • Le joueur tributaire des lootbox pour avancer.
  • Une campagne savoureuse mais bien trop courte.
  • Quelques bugs agaçants restent à régler, notamment l’affichage des cinématiques qui dérape et fige parfois en campagne solo.
  • Le retour quasi-certain dans le futur de l’achat en argent réel des lootbox, précipitant le jeu dans un déséquilibre « pay to win » définitif.
Noter Star Wars Battlefront II
Bon Plan Star Wars Battlefront II
Star Wars Battlefront II
Produit : Dice Electronic Arts 
Plateforme(s) : PC, Xbox One, Playstation 4
Type de jeu : FPS
Prix 60€
Acheter
Fiche complète

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Cyber Monday : le pack GoPro Hero + LCD + Drone R'Bird Black Master passe de 479€ à 249€ (-48%)

Fermer