Dimanche 20 Août 2017

Test Hatred : un jeu vidéo qui pue

e ;:erdfk;rjk;f,krtfhjelktgmlprfh yedjtfgkyhltjhurfdktgk;ltr,kjrtf;ktr;tr ..

C’est mon chat, Marvin, qui a écrit cette première ligne de critique d’Hatred. Je n’étais tellement pas inspirée qu’il m’a fallu l’aide d’un félin mou pour commencer cet article. Car oui, mon titre est aussi élogieux que le reste.

Un jeu sur un mec qui en a grave sur la patate

On incarne un gros connard qui déteste tout le monde, qui vit dans une piaule dégueu rempli d’armes et de munitions et qui a décidé de tuer les gens. Vous avez bien entendu. Les gens. Tuer les gens c’est rigolol, c’est bien connu.
Le scénar’ s’arrête là hein, on va pas chercher plus loin car le but d’un Beat them all c’est de tuer tout le monde entier pis s’tout. Avec une vue isométrique (type Baldur’s Gate), vous pouvez lancer des grenades, mitrailler, tirer, voler des voitures et mal conduire (SI SI CAY LA FOLIE). Évidemment, les flics arrivent très vite, faut les tuer aussi avant de mourir comme un chien.

hatred-un-jeu-qui-pue-46939

Un jeu qui a fait polémique

De nombreuses images d’exécution dans le jeu ont fait polémique. En effet, pour regagner de la vie, vous devez faire en sorte de rendre vos victimes agonisantes avant de les exécuter de la pire manière qui soit. Pour la promotion du jeu, ce sont ces images là qui ont été diffusées un peu partout et qui ont provoqué de nombreuses réactions …  « Ouuuuuh l’escalade de l’horreur dans les jeux-vidéo !! Mais jusqu’où irons-nous ??!! Y AVAIT DÉJÀ LES JEUX DE GUERRE COMME WEURLD AUF WARCRAPHT SUR L’INTERNET ALORS HEIN CEBON CA SUFFIT ! ».

Je suis tombée dans le panneau, j’ai joué à Hatred dès sa sortie parce-qu’il avait fait beaucoup parler de lui. Mais dans le fond, ce jeu me provoque moins d’émotions que de passer une nuit chez les Pikmins.

hatred-un-jeu-qui-pue-36947

Un jeu en noir et blanc, une vue isométrique, une caméra qui chie, un personnage sans intérêt, pas d’histoire, rien d’immersif, rien qui m’choque finalement. C’est un beat them all comme un autre. Il défoule. On fonce dans le tas en disant « tiens prends toi ça dans la cheutron connard ! » tout en pensant à un mec qui nous aura fait chier dans la journée et BASTA.

Ça va pas plus loin. Pas de délire de tarés déviants qui aimeraient tuer les gens pour de vrai pour assouvir leurs pulsions chelou (ces gens là, ils ont pas besoin d’Hatred). Sérieusement, regarder un épisode de Plus belle la vie est autrement plus creepy.

Si vous voulez un petit aperçu du jeu, je suis en train de réaliser une petite (et première vidéo) test de geek ô féminin sur Hatred que je partagerai très bientôt sur FB ^^

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+