Samedi 19 Août 2017

Test Assassin’s Creed Revelation

Sorti depuis hier (arrivé dans nos mains depuis presque 1 semaine :D ), le dernier Assassin’s Creed Revelation était plein de promesses. Qu’en est-il vraiment du petit bébé d’Ubisoft ? Qu’a t-il dans le ventre ?

assassins-creed-revelations-hd-desktop

La campagne Solo : rejoignez les mystères de l’Animus

Votre histoire débute exactement après la vidéo de présentation qui a fait le tour du woueb. Vous devez donc aider Ezio à s’échapper de la forteresse où vous êtes détenu, pour vous rendre ensuite dans la magnifique cité (et je pèse mes mots) de Constantinople. Très vite, votre véritable objectif se dévoile : vous devez trouver les clés qui permettront d’accéder à la bibliothèque très secrète de votre ancêtre pour compléter un peu plus la grande énigme de l’Animus.

Vidéo de présentation du mode Solo

Fais comme Altaïr : Adopte la Yamakazi attitude !

Le Gameplay du jeu est identique aux précédents volets : vous courrez, vous sautez, vous crapahutez, virevoltez de poutre en lucarne pour atteindre votre cible avec la grâce d’un cygne. La prise en main est quasi-immédiate, ne laissant place qu’au plaisir de tuer de la manière la plus esthétique possible.

Il faut tout de même préciser que dans ce nouvel opus d’AC, les développeurs ont apporté quelques modifications. Tout d’abord, l’ajout du crochet en lieu et place de votre deuxième lame rétractable (placé sur l’avant bras) qui vous permettra d’effectuer de nombreuses actions. La plus utile d’entre elle est l’ajout d’une tyrolienne qui vous permettra de traverser en un clin d’oeil un quartier entier. Ils ont également rajouté des bombes à fabriquer soi-même et selon ses goûts pour varier les plaisirs : bombes mortelles, incapacitantes …

Ezio, un homme d’affaire chevronné

Comme l’épisode précédent vous aurez vos assassins à disposition. Vous devrez les féderer, et les manager en leur donnant des contrats autour du globe, pour qu’ils puissent gagner de l’experience et évoluer comme des Pokémons. Ils pourront ainsi vous aider dans les moments les plus critiques de votre aventure.

maxresdefault

Nouveauté dans le jeu, les développeurs ont inséré une phase de tower defense. Votre but sera de défendre certaines positions en disposant vos troupes les longs des chemins d’attaque. Au fil des combats vous pourrez acheter de nouvelles unités pour faire face aux ennemies toujours plus puissants et nombreux. J’ai trouvé cette phase de jeux vraiment très agréable et riche.

Grâce à l’argent récolté, vous pourrez reconstruire la ville dans les quartiers que vous aurez précédemment conquis. Ca vous permettra d’avoir certain bonus en fonction de votre investissement.

Graphiquement, même si il y a mieux sur le marché, le titre se classe tout de même dans le haut du panier. Certes, l’aliasing est présent à certains moments mais bien moins que dans Brotherhood. On retrouve aussi quelques bugs techniques notamment des freezes qui viennent par moment.

assassin-s-creed-rev-4e953363083ac

Les ombres m’ont personnellement gêné car le traitement est un peu étrange si bien que leur dégradé est fortement tramé. Nonobstant ces deux petit détails le jeu est beau et fluide, et il faut l’avouer les graphismes rendent hommage à la cité de Constantinople. Ubisoft nous a chouchouté avec de magnifiques effets de lumières, de jolies textures et de nouvelles scènes d’assassinat toujours plus classes. L’animation n’est pas en reste ! Outre celle de votre assassin, celle de toute la ville a été soignée afin de lui donner vie d’une manière remarquable. Vous pourrez ainsi voir les marchands, citoyens, voleurs, et noble aller et venir à leur tâches quotidiennes ….

Petits meurtres entre amis …

Il faut bien l’avouer, là où je m’éclate carrément c’est dans le mode multijoueur. Je ne compte plus mes heures, et le mode est tellement addictif que même Amity n’a pas pu résister et en rêve la nuit ! Introduit lors du précédent épisode Brotherhood, le mode multijoueur d’Assassin’s creed est déjà une référence. Dans Revelation, Ubi a réussi à l’améliorer surtout ergonomiquement. Dans le gameplay notamment, on note la possibilité d’humilier plus facilement l’adversaire ou de contester son assassinat en lui collant un bonne baffe (vous mourrez tout de même, mais de manière honorable). Illustration de l’ergonomie apportée au jeu : si vous réalisez par exemple une action « visible » comme un meurtre ou que vous vous mettez à courir d’un coup au milieu de la foule, votre adversaire pourra vous locker de manière quasi systématique, un ajout qui permet une accessibilité du jeu au plus casu des joueurs.

Petit descriptif du mode multijoueur de Revelation pour les nouveaux qui débarquent -ouais je suis un mec comme ça :

  • Deathmatch / Deatmatch simple: Vous serez sur une carte de taille réduite et chacun d’entre vous incarne un personnage unique (il n’y aura pas de « clones » dans la foule pour vous dissimuler). Une cible vous sera assignée et vous devrez l’assassiner tout en prenant garde à ne passe vous même vous faire zigouiller. Pour trouver votre « proie » , vous n’avez que son portrait et un indicateur de visibilité. La version « simple » du mode implique que vous ne pourrez pas utiliser vos capacités durant le match (très pratique pour les petits niveaux face aux autres).
  • Escorte : Nouveau venu dans le multijoueur. Danc ce mode les joueurs sont divisés en deux équipes, les gardes du corps et les assassins. Deux VIP entrent alors en jeu : une cantatrice, un noble … et doivent atteindre des check points. Les gardes du corps devant protéger à tout prix le VIP en assassinant les vilains. Les assassins quant à eux doivent tuer le VIP ou assomer les gardes. A la fin du temps imparti, on inverse les rôles.
  • Capture the Flag : Rien de bien original c’est une simple capture de drapeau. On doit aller chercher un drapeau dans la base ennemie et le ramener dans la notre. Petit particularité quand vous êtes dans le camp adverse, il ne vous est plus possible d’assassiner vos adversaires et vous devenez une proie.
  • Les reliques : C’est une sorte de gendarmes et voleurs, des reliques sont disposées sur la carte. Vous devez la récupérer, et ensuite priez pour votre survie, car tout le monde voudra votre peau pour la récuperer !
  • Corruption: Au départ deux personnages sont désignés comme des « Corrompus » et doivent au plus vite corrompre (en tuant) leur adversaire. Une fois fait les corrompus rejoignent leur nouveau groupe pour tuer les non corrompus.

L’interface multijoueur a été revue et vous permet d’accéder plus rapidement aux informations utiles sur vos amis, votre personnage, les joueurs rencontrés ou sur la partie en cours. L’autre nouveauté se trouve sur l’évolution de votre profil personnage. En effet au fil de sa progression vous gagnerez des points à dépenser pour créer un personnage à votre image. Vous pourrez notamment acheter et améliorer vos capacités, modifier l’apparence de votre personnage favori, choisir de nouvelle armes, un nouveau blason … Bref il y a de quoi ravir les fans de shopping. Pour ma part j’ai été totalement conquis par ce multijoueur au point de me détourner de Battlefield 3 !

Vous l’aurez compris, même s’il ne révolutionne pas la franchise en solo, Assassin’s Creed est un hit qui a une place de choix dans votre ludothèque. Débutant ou expérimenté dans le monde des jeux vidéo, vous y trouverez tout de même votre compte tant dans la prise en main, le graphisme, que dans l’histoire et la richesse de son univers. Achetez-le les yeux fermés !

Pour ceux ou celle qui souhaiterait se mettre sur la tronche avec la rédac, sachez que vous pourrez nous retrouver moi et Amity sur PS3 sous l’ID  lagomorphe. Les scores vous permettront d’identifier qui joue :D

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+