Mercredi 24 Mai 2017

Soul Eater : Shinigamis et dévoreurs d’âmes

Après une période de boulimie pendant laquelle je me suis littéralement gavée de tout les mangas qui me tombaient sous la main, je me suis finalement mise à sélectionner ce que je regardais avec plus d’attention.Les mangas c’est comme les croissants, tout le monde en fait, la recette est toujours la même mais il s’avère que certains sont meilleurs que d’autres.

Soul Eater fait partie de ce genre de manga, original et unique, on y prend vite goût.
Au programme : Shinigamis et dévoreurs d’âmes !

uxqjmuipuqmeivsd4xhzo_4chsw

Soul Eater est un anime qui sort de l’ordinaire autant par son graphisme que par son charisme. Avec une histoire simple qui traite de la folie et du courage, le manga progresse entre humour, combats acharnés et amitiés.

Shibusen est une école qui a pour objectif de former les futurs faucheurs d’âme. Maka est une manieuse et son coéquipier, Soul, est aussi son arme. Car voila la particularité de ces élèves, chacun combat avec un partenaire qui se transforme en arme. Tous apprendront à accorder leurs « longueurs d’âme » pour parvenir à devenir plus fort. Ainsi, pour accéder au rang suprême de Death Scythe, chaque équipe doit chasser 99 âmes de démons et une âme de sorcière.

9cd

La plus grande force de ce manga c’est effectivement son graphisme, ultra stylisé dans le genre des lanternes d’Halloween. Un simple voile d’humour par dessus une symbolique sombre et mystérieuse, tout à fait représentatif du sujet traité. On retrouve également cette particularité chez les personnages. La personnalité de chacun est bien cernée, et leur charisme ressort d’autant que le manga utilise des lignes simples et efficaces, une vrai révolution comparée au style manga habituel.

En ce qui concerne l’accessibilité, même s’il s’agit d’un manga tout public, je ne le conseillerais pas forcement aux âmes sensibles. Comme je l’ai dit plus haut, on y traite de la folie et tout est bon pour nous faire ressentir ce malaise pesant. Ce manga à une telle manière d’exprimer la démence, la perte du contrôle que, sans même avoir besoin de montrer d’images réellement choquantes, il nous fait frissonner et nous amène à nous mettre à la place des victimes. Une situation un peu malsaine que certains auront du mal à appréhender.

Soul Eater : Shinigamis et dévoreurs d’âmes

L’évolution est un peu déroutante, car on remarque, au fil de l’histoire, une nette différence entre les préoccupations du début du manga et celles de la fin. Les premiers objectifs de nos héros sont quasiment oubliés dès que le gros méchant apparait. Certains points sont carrément bâclés tandis que d’autres apparaissent en cours de route. Ça a été pour moi l’aspect le plus décevant de cette serie même si ça ne gâche en rien le reste de ses qualités.

Soul Eater est un manga mûr qui sort des schémas conventionnels sans pour autant nous dépayser. Des personnages attachants qui évoluent dans un monde sombre et magique, des combats épiques et quelques méchants bien hargneux, un très bon programme pour se divertir et s’évader un moment.

devoreurs d\ames

soul eater shibusen

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+