Dimanche 23 Juillet 2017

Un animal soigné du VIH grace à une biotechnologie

Anthony Brogat
5/05/17
Anthony Brogat

Et si une biotechnologie permettait de corriger les défauts d’un gène et de lui retirer un virus par exemple ? Les chercheurs de l’Université Temple et de l’Université de Pittsburgh ont testé cette technologie sur des souris vivantes et ont réussi à supprimer l’ADN du VIH du génome du rongeur. Oui, le VIH a été retiré d’un organisme vivant.

La technologie CRISPR

Un animal soigné du VIH grace à une biotechnologie

« CRIPSR » voilà un acronyme dont vous devriez beaucoup entendre parler dans les années à venir. La biotechnologie CRISPR (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats) permettrait de manipuler un gène pour y supprimer toute anomalie. Et les applications possibles pourraient s’étendre à biens des maux. Même une mutation génétique héréditaire condamnant une personne à une mort prématurée pourrait être soignée comme n’importe quelle autre maladie…

Stopper le virus puis le détruire

Un animal soigné du VIH grace à une biotechnologie

Vous avez certainement déjà lu un article ou vu une émission présentant une étude similaire. Mais la technologie CRISPR va plus loin que tout ce qui a été testé jusqu’à présent. Ce que notre groupe de chercheurs a réussi à démontrer à l’aide de souris infectées du VIH, c’est que la reproduction du virus peut être stoppée et que chaque cellule infectée peut être décontaminée. Wenhui Hu, médecin et co-auteur de l’étude, explique :

Nous avons confirmé les données de nos précédents travaux et avons amélioré l’efficacité de notre stratégie d’édition de gène. Cette stratégie est efficace sur deux nouvelles versions de souris, l’une ayant une infection aiguë dans ses cellules de souris et l’autre une infection chronique ou latente dans des cellules humaines.

VIH, cancer, maladies génétiques… bien des maux de notre ère pourraient être éradiqués. Encore faudra t-il passer à l’étape ultime : le test clinique sur l’Homme.

Le rongeur, le primate puis l’humain

Un animal soigné du VIH grace à une biotechnologie

Aussi encourageant soit-elle, la biotechnologie CRISPR a encore du chemin à faire avant d’aboutir un remède. Le test sur les souris n’était que la première étape. Comme l’explique le médecin, la seconde…

serait de répéter l’étude sur des primates. Un animal plus adapté où les infections VIH impliquent des maladies, dans le but de démontrer l’élimination du virus. Notre but final éventuel serait un test clinique sur des patients humains.

Encore des tests sur des animaux ? C’est malheureusement un passage obligé avant d’envisager les premières applications sur l’Homme. Mais grâce la technologie CRIPSR , le VIH, les maladies génétiques et autres infections pourraient faire partie du passé dans un avenir peu être pas si lointain…

DOSSIERS

biotechnologie

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+