Dimanche 26 Mars 2017

Le bilan sur les séries US de la rentrée

Dans la presse, on appelle ça un marronnier. Vous savez, comme ce journaliste sadique qui va demander à 6h du matin, chaque rentrée de Septembre, aux mômes endormis et pris sous la lumière des caméras « Alors, tu es content d’aller à l’école ? ».

Séries TV US : une rentrée animée

Pour les fans de séries télé, c’est pareil. Quoi de neuf cette rentrée ? Serons-nous éblouis par les lumières ?
Oui, pas mal de pilotes sont prometteurs à l’occasion de cette rentrée 2015. Mais, comme on dit dans le jeu vidéo « les cinématiques, ça ne rend pas les coups ».

Alors, la suite de la saison va-t-elle confirmer ces premières impressions ?

Blindspot : un démarrage un peu mou

Prenons par exemple Blindspot. Annoncé le lundi soir sur NBC à grands renforts de promos et d’happenings au ComiCon de San Diego, le premier épisode nous offre en effet ce qui a été promis, Jaimie Alexander (lady Sif dans Thor) en badass amnésique couvertes de tatouages cryptiques (mais jamais nue de face, nom d'une pipe).

Séries TV US : une rentrée animée

Le casting est plutôt solide, et prend des partis prix encourageants, comme ne pas confier le second rôle du « dur à cuir du FBI » à un beau gosse bien coiffé, mais à un acteur qui fait la gueule comme Sullivan Stapleton (Strike Back, 300 Rise of an Empire).

De plus, le principe même de la série, chaque tatouage de Jane Doe conduit non seulement à une enquête, mais permet aussi de décrypter le tatouage suivant, promet en théorie une quantité illimitée de scénario (j'ai un peu peur des tatouages mal placés).

Pourtant, l’effet de surprise manque un peu dans ce premier épisode, la faute à la promo qui en disait peu être déjà trop. Du coup, cette série «rendra les coups » uniquement si les intrigues hebdomadaires sont suffisamment bien pensées.

Quantico : qui est la taupe ?

Séries TV US : une rentrée animée

L’autre gros morceau de cette rentrée, c’est Quantico le dimanche soir sur ABC.
Ce qui ressort du premier épisode, c’est un casting vraiment exigeant, la jeune actrice indienne Priyanka Chopra en tête (plutôt vedette de Bollywood et de concours de miss, allez comprendre), épaulée par de solides vétérans (Aunjanue Ellis, Josh Hopkins), un sacré enchevêtrement de bonnes intrigues, et surtout une plongée dans le fonctionnement de cette fameuse "Académie de Quantico", dont parlent tous les films et séries depuis tant d’années, sans jamais nous l’avoir vraiment montrée.

Fonctionnant en bonne partie sur les flashbacks (quel ancien élève de Quantico est donc le coupable ? Enfin, "La Taupe" comme on dit sur M6...), cette série pourrait produire quelque chose de passionnant sur une saison entière et « rendre les coups »... mais peut-être moins sur plusieurs années.

Limitless : dans la continuité du film

Egalement assez attendue, Limitless sur CBS le mardi soir est l’adaptation du film éponyme de 2011 avec Bradley Cooper (et son gros nez, hé toc), qui apparaît d’ailleurs brièvement dans cette série puisqu'elle est présentée comme une suite du film, et non pas un reboot.

Séries TV US : une rentrée animée

Le point fort du premier épisode apparaît assez rapidement, le respect du ton décalé et des effets visuels proche du film original. Le personnage principal est un branleur sympathique (moi, je ne connais que des branleurs pénibles), les teintes de l’image changent dès qu’il absorbe la fameuse pilule mystérieuse (Le monde réel est très pâle, le monde « augmenté » très coloré).

Le casting fonctionne très bien, il faut dire que Jake McDorman (Shameless, American Sniper) est entourée de sacrées pointures comme Jennifer Carpenter (Dexter, ici un peu moins psychotique), Ron Rifkin (Alias) et même la grande Mary Elizabeth Mastrantonio. Mais surtout, alors qu’on s’achemine vers une série de type «enquête FBI hebdomadaire », le ton décalé et assez expérimental semble vouloir être conservé. Si c’est le cas sur toute la saison, ce sera l’une des séries policières les plus intéressantes à suivre cette année.

Et puis alors, j'aimerai bien savoir où on peut trouver cette $%* de pilule...

The Player : la bonne surprise de la rentrée ?

Enfin, voici un petit outsider, The Player le jeudi soir sur NBC. très peu mis en avant pour l’instant, doté d’un titre pas très sexy, il s’agit d’une sacrée bonne surprise, qu’il serait dommage de manquer.

Séries TV US : une rentrée animée

L’intrigue change en effet plusieurs fois de direction, jusqu’à la dernière minute du pilote (!).
De plus, le casting semble porteur de surprises, avec carrément Wesley Snipes (le Yannick Noah américain), aux côtés (mais peut-être pas…) du personnage principal, interprété par Philip Winchester (Strike Back, Fringe). On notera également la présence de l’actrice anglaise Charity Wakefield, dans un second rôle relativement ambigu (et des fringues trop serrées).

Parsemé de scènes d’action très efficaces, de retournements de situation permanents, c’est une des nouveautés de la rentrée les plus agréables, qui pour moi « rend les coups » dès le premier épisode.

On attend impatiemment la suite...

Comme souvent, la suite de ces séries nous décevra probablement (n'est-ce pas Forever ?), mais avec tant d’autres nouveautés comme Rosewood, Heroes Reborn, Lucifer, Supergirl, etc.
Ssi l’on est un vrai "homo seriphagus erectus" qui se respecte, c’est pour l’instant l'une des rentrées télé des plus prometteuses de ces dernières années !

Du coup, vivement que le J+1 deviennent la règle des diffuseurs français, car tout ça commence à me coûter plutôt cher en cassettes VHS, que m’envoie mon oncle d’Amérique... 😀

Planning complet Séries TV

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+