Vendredi 20 Octobre 2017

Un FPS très sexy pour gamers coquins : Senran Kagura Peach Beach Splash

22/09/17
Anthony Brogat

On peut toujours compter sur les jeux vidéo pour nous faire oublier le mauvais temps qui s’installe peu à peu. Et avec Senran Kagura Peach Beach Splash, on a peut être même trouvé le moyen de prolonger un peu l’été ! Au programme : une île, des pistolets à eau et des bikinis qui laissent très peu de place à l’imagination…

Des ninjas en maillots de bain

Un FPS très sexy pour gamers coquins : Senran Kagura Peach Beach Splash

Dans Senran Kagura Peach Beach Splash, vous incarnez un ninja. Oui mais un ninja en bikini ultra sexy. Mais à la place de techniques d’arts martiaux et d’armes ninjas vous aurez à disposition tout un arsenal de pistolets à eau, de fusils à pompe, de mitrailleuses, de fusils de sniper et même d’armes de mêlées.

Quant à vos adversaires il s’agit des élèves de 3 autres écoles de ninjas voisines bien décidés à vous mouiller tout partout. On précise que l’action se déroule sur une île paradisiaque et que 33 personnages seront jouables.

Beaucoup de soleil, très peu de tissu et des litres d’eau, que demander de plus ? Un scénario, oui bien sûr…

Modes de jeu

Un FPS très sexy pour gamers coquins : Senran Kagura Peach Beach Splash

Non, Senran Kagura Peach Beach Splash n’est pas un jeu sexy dépourvu de sens ! Le jeu offre ainsi un mode jeu en ligne ainsi qu’un mode Histoire axé sur les 4 écoles. Au début vous n’aurez que des robots à « tuer » en guise d’échauffement. Mais bien vite les autres bikinis sur pattes et leur robots géants viendront se frotter à vos fusils à eau.

Vous pourrez compter sur des commentateurs survoltés pour rendre ce jeu encore plus délirant et sexy. Pas sûr que les féministes apprécient un tel déballage de chair fraîche et que les célibataires se trouvent plus facilement une copine avec ça entre les mains… Mais bon, si l’aventure vous tente, c’est ici que ça se passe.

Un FPS très sexy pour gamers coquins : Senran Kagura Peach Beach Splash

DOSSIERS

Senran kagura

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+