RailsGirls Paris : une association pour apprendre aux femmes à programmer

1/11/15
Nacio Laubressac

RailsGirls est à l’origine une association créée par deux finnoises dans le but d’apprendre aux femmes à programmer, plus précisément de leur donner des outils et une communauté pour comprendre la technologie et réaliser leurs idées.

RailsGirls (Paris) : Apprendre aux filles à programmer

Au début cantonnée à la Finlande, cette initiative s’est ensuite rapidement répandue sous forme de franchise dans deux nombreux pays (Afghanistan, Pologne, Allemagne, etc.)
A L’occasion de la Code Week EU s’organisait la 6ème édition de RailsGirls à Paris. Je m’y suis rendu (bien que je ne sois pas une fille) pour voir un peu comment cela se passait.

Qu’est-ce que Rails ?

Abrégé Rails, Ruby On Rails est un framework du langage de programmation Ruby. Celui-ci a été inventé par un japonais et a toute cette philosophie zen gravitant autour.
En effet, ce langage a été conçu pour le bonheur du programmeur et non celui de la machine : il se lit très simplement, presque comme de l’Anglais, tout est objet, bref… le langage rêvé qui grâce à son framework web rails permet de développer rapidement et efficacement des applications web.

Il a déjà fait ses preuves et a été utilisé pour créer notamment Twitter, Shopify, Airbnb et plein d’autres !

RailsGirls in Paris

Lorsque l’on passe devant le local de Dojo créa, 41 boulevard Saint Martin à Paris, on peut découvrir des dizaines de personnes sur leurs ordinateur à travers la fenêtre :

RailsGirls (Paris) : Apprendre aux filles à programmer

En entrant, on est accueilli par un magnifique panneau représentant un coeur pixelisé, symbole de RailsGirls :

RailsGirls (Paris) : Apprendre aux filles à programmer

Au fond de la salle se tient Sylvain Abélard, 31 ans, organisateur de l’événement. Il m’explique les différents problèmes qu’il a rencontré pour organiser tout cela (sponsor, etc..) et la philosophie (à quel point merveilleuse) gravitant autour du langage Ruby, appris ici à ces femmes.

On a un environnement très hétérogène, certaines femmes ici sont très jeunes, d’autre un peu moins, certaines cherchent à se reconvertir, d’autre à mieux comprendre les termes techniques dans l’environnement dans lequel elle travaille, encore d’autre dans le but d’en faire leur métier…

L’objectif de la journée est ambitieux : mettre sur pied une application en moins de 24 heures :

  • vendredi soir, les mentors présentent à leurs élèves RubyOnRails, installent ce dernier sur les ordis, préparent tout ce qu’il faut pour le lendemain.
  • et samedi matin c’est l’heure de coder !

Pendant toute une journée, les mentorées vont coder avec les conseils et l’aide éventuelle de leur mentor leur application RubyOnRails.

Une édition réussie

Organiser un tel événement avec des dizaines et des dizaines de participantes demande toute une organisation :

  • Le local a été prêté pour cette édition par Le Dojo, il l’est parfois des écoles (EPITA) ou des organisations comme NUMA
  • En plus du local, il faut prévoir de quoi nourrir mentors et participants afin de passer la meilleure expérience possible (et coder tranquillement ^^).
    Cette édition était sponsorisée par les Wi-Filles

Participer à ce RailsGirls Paris fut une expérience intéressante qui nous a permis aussi de rencontrer Sylvain. Il est clair que nous avons besoin de plus d’initiatives comme celle-ci et qu’il faut impérativement soutenir celles déjà existantes !

RailsGirls (Paris) : Apprendre aux filles à programmer
A droite Sylvain Abélard et à ses côtés Salwa Toko de l’association WiFilles 93, sponsor de l’édition n°6

Un grand bravo également aux mentors sans qui rien ne serait possible ainsi qu’aux Sponsors qui nous ont bien nourris :)

Envie de leur dire coucou, de participer à une prochaine édition ou de les aider ? Rendez-vous sur leur Twitter @RailsGirlsParis
Et pour en apprendre davantage sur  l’initiative globale, c’est par ici !

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Pour Halloween Starbucks lance le Vampire Frappuccino

Fermer