Lundi 23 Octobre 2017

Rétro Gaming : Quake III Arena

Je sais, je sais, j’ai du retard. Alors, tout d’abord, je vous souhaite une banané (eh oui) et j’espère que le gros barbu vous a bien gâté cette année. Surtout en geekeries et jeux vidéos.

Avec l’anniversaire de Zelda, et les instants rétro sur le même thème, vous allez finir par croire que je suis une gentille gameuse bien sage ! Et c’est là que vous avez tort, et cet instant rétro-gaming va prouver que justement, j’ai aussi mon côté sombre.

Bah oui, je ne joue pas aux petits poneys moi !

quake-3-arena-4

Bref, aujourd’hui, on va parlons baston ! Si si, vous avez bien lu, car figurez-vous qu’on va parler arènes, frags, grosses armes, etc… ça y’est, vous avez trouvé ? On va parler de Quake III Arena. Quand je vous dis que je ne jouais pas aux petits poneys, c’était vrai.

Prepare to fight!?Quake III Arena est un FPS crée par id Software, et sorti en Europe en décembre 1999 sur DreamCast, PlayStation 2, Linux, Mac OS, Windows et Xbox Live Arcade. C’est une sorte de jeu de gladiateurs en version moderne, car dans une arène, vous combattez (non pas pour César) d’autres joueurs en ligne, ou des PNJ dirigés par l’ordinateurs, appelés Bots. Pas vraiment d’histoire dans cet opus, en mode solo, c’est une succession d’arènes et donc d’ennemies à tuer qui vous attend.

En mode multijoueurs, c’est contre d’autres joueurs online que vous vous battez. On ne peut pas dire que cet opus soit une suite de Quake II, mais plutôt un jeu bien à part dans la série.

q3_hud_gameplay

Le but ? Bastonner ses adversaires gérés par l’ordinateur ou non, et gagner. C’est aussi simple que cela ! On est loin des énigmes de Myst ou Zelda. J’ai connu ce jeu sur pc, et j’avoue que lorsque vous êtes bien énervés ou avez besoin de passer vos nerfs sur quelque chose, ce jeu est un excellent défouloir. Je préfère d’ailleurs largement Quake III Arena à son frère jumeau Unreal Tournament, sorti la même année, pour la bonne et simple raison que j’ai passé des heures sur Quake, et… très peu sur UT !

Mon passe-temps préféré dans le jeu, outre la baston pure, était de dialoguer avec l’ordinateur, et de lui raconter n’importe quoi, tout en l’attendant sagement (ou plutôt diaboliquement) dans une cachette pour lui tomber dessus et gagner! Moi douce ? Pas tant que ça !

Un jeu de baston, certes, mais précurseur!?Alors que les deux premiers opus de la série n’étaient disponibles uniquement sur Windows, Quake III, comme on a pu le voir ci-dessus, est jouable sur diverses plateformes, PC, Mac et consoles, ce qui rend son impact plus fort sans doute, que les jeux précédents. De plus, lors de sa sortie sur Dreamcast, Quake III devient le premier FPS jouable en mode multijoueur sur Internet, grâce aux capacités de la console. Un plus certain pour le jeu.

Un add-on sera lancé par Software pour Quake III, le Team Arena. Sorti un an après le jeu originel, il permet d’ajouter de nouveaux modes de jeux dans une optique multijoueur : One Flag CTF, Overlord, et Harvester, de nouvelles armes, ainsi que de nombreux bonus. Cependant, cet add-on rencontrera un succès plus mitigé que le jeu d’origine. L’un des modes prisés par les gamers de Quake III est le mode DeFRaG, qui permet de réaliser des figures acrobatiques dans le jeu.

Autant pour son game-play intéressant, que pour sa bande-son collant parfaitement à l’univers du jeu, Quake III Arena a marqué l’histoire du jeu-vidéo, et a connu de nombreux adeptes. Preuve en est, annoncé en 2007 et disponible en version béta depuis février 2009, Quake Live permet de jouer via un navigateur, en remettant au goût du jour Quake III Team Arena, mais les effets sanglants du jeu ont été supprimés.

Enfin, en décembre 2010, une autre version reprenant les bases même du jeu est sorti sur XBox Live Arcade, Quake Arena Arcade. C’est bien la preuve que ce jeu, sanglant, mais bien sympa en multijoueur, a marqué les esprits.

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+