Preacher : le prêcheur ultra-violent débarque enfin en série TV

30/05/16
Sylvain Lecointe

Après The Walking Dead, la chaîne AMC adapte un autre comic : Preacher.
Pas de super-héros en cape mais un révérend texan doté d’un étrange pouvoir.

Preacher : prêche et ultra-violence

C’est chez Vertigo (la branche « adulte » de DC Comics) que Preacher a été publié de 1995 à 2000. Scénarisé et dessiné respectivement par les anglais Garth Ennis (The Boys, Judge Dredd, Hitman) et Steve Dillon (HellBlazer, The Punisher, Wildcats), Preacher raconte les aventures de Jesse Custer, révérend d’une petite bourgade texane qui, après avoir fusionné avec une mystérieuse entité, apprend que Dieu a déserté le paradis.

Accompagné de Tulip, son ex-petite amie adepte des armes, et de Cassidy, un vampire irlandais, Custer décide alors de partir à la recherche du créateur.
Son super pouvoir ? Une voix qui lui permet d’ordonner ce qu’il veut à n’importe qui. Très pratique !

Preacher a été édité en France par Le Téméraire en 1997 puis a été repris par Panini Comics en 2007 et enfin réédité par Urban Comics en 2015.

Preacher : prêche et ultra-violence

Pasteur en mal de foi, vampire : un OVNI télévisuel

Maintenant que vous savez de quoi parle le comics, concentrons-nous sur le pilote de la série TV.

Après une intro montrant un pasteur africain fusionner avec la fameuse entité, puis tout simplement exploser en plein office, Jesse Custer (Dominic Cooper) apparaît comme un révérend qui alterne prêches sans conviction et bouteilles de whisky.

Il peine à écouter ses brebis égarées et à les conseiller. Quelques cicatrices et quelques allusions nous font également deviner un passé violent.

Preacher : prêche et ultra-violence

Vient le tour de Cassidy (hilarant Joseph Gilgun) un vampire pourchassé par une sorte de société secrète qui n’hésite pas à se jeter d’un avion à 9000 mètres d’altitude après avoir massacré de manière festive et inventive ses adversaires.

Preacher : prêche et ultra-violence

Tulip (Ruth Negga), liée au passé violent de Custer, est une tueuse, une vraie, qui abat un hélicoptère avec un lance-roquette maison (boîtes de conserve et soldats de plomb) le tout avec le sourire.

Preacher : prêche et ultra-violence

De son côté l’entité a bien du mal à se trouver un hôte à la hauteur et elle fera exploser d’autres leaders religieux dans sa quête (un sataniste et un célèbre scientologue) et vous l’aurez deviné, c’est en Jesse Custer qu’elle trouvera « chaussure à son pied ».

Ajoutez à cette introduction des personnages haut en couleur, comme le fameux Arse Face (Ian Colletti), un jeune qui s’est défiguré lors d’un suicide raté (dans le comic il s’agissait d’un coup de fusil dans la bouche pour « faire comme » Kurt Cobain), des flashbacks récurrents et de mystérieux personnages à la recherche de l’entité : vite la suite !

Preacher : prêche et ultra-violence

Preacher : du papier au petit écran

Après des projets cinématographiques avortés, c’est donc sur petit écran que le projet voit le jour sous la houlette du comédien Seth Rogen et le réalisateur Evan Goldberg.
Violent dans ses dessins et ses mots, le comic Preacher semblait, il y a quelques années, impossible à adapter. Mais le succès de shows violents, mais bien écrits et bien produits, comme Game of Thrones ou The Walking Dead, a rendu le projet possible.

Si l’adaptation de Walking Dead s’affranchit du comic originel touven s’en s’inspirant (et en créant des débats), ce pilote de Preacher fait table rase de l’intrigue du premier tome pour se concentrer sur les personnages.

Si le langage fleuri du comic semble avoir été mis de côté, sa violence, ses dialogues insolites et ses scènes d’actions qui puisent dans le cinéma de Quentin Tarantino et de Robert Rodriguez sont intactes et donnent vraiment envie de voir la suite.

Les anti-héros comme Walter White, Lucas Hood ou le Punisher ont le vent en poupe et le futur trio badass formé par Custer, Tulip et Cassidy est vraiment prometteur.

Preacher : prêche et ultra-violence

La question de la religion est évidemment présente et son traitement ne devrait vraiment pas plaire à notre Christine Boutin nationale.

Preacher : prêche et ultra-violence

La série devrait parvenir à plaire au grand public et aux fans du comic mais l’on est en droit de se demander quels autres personnages seront adaptés.
Pour le moment le Saint des Tueurs semble n’apparaître qu’en silhouette sur les bouteilles de whisky du révérend Custer, espérons qu’il prenne rapidement forme !

Preacher : prêche et ultra-violence

Preacher sera diffusé dès aujourd’hui 30 mai sur OCS, alors n’hésitez pas à nous donner votre avis sur cette adaptation en laissant un commentaire.

DOSSIERS
Planning complet Séries TV

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Avec Classcraft ce professeur transforme les cours en jeux vidéo

Fermer