Mardi 17 Octobre 2017

Avant-première Pirates des Caraïbes IV

Fiche du film Pirates des Caraïbes IV : La fontaine de jouvence
Pirates des Caraïbes IV : La fontaine de jouvence
5

Sortie : 18/05/2011
Réalisation : Rob Marshall
Avec : Geoffrey Rush, Ian McShane, Johnny Depp, plus
  1 NEWS SUR CE FILM

En cette belle soirée de mardi, j’étais présente à l’avant-première de Pirates des Caraïbes : La fontaine de jouvence en Imax 3D à Disney Village et en VF. Evidemment, comme vous vous en doutez, c’était complet ! Une affaire commerciale qui roule pour Bruckeimer et Disney, avec déjà trois succès à leur palmarès.
Mais cette nouvelle aventure de Jack Sparrow est-elle à la hauteur des précédents volets ? A en voir le trailer, on avait toutes les raisons de le penser !

1452011044-gtres_u123201_001

Avant que le film commence, des hommes habillés en pirate ainsi qu’un sosie de Jack Sparrow, ont entamé un combat de tous les diables entre les sièges des spectateurs. Des pirates, qui venaient peut-être, nous le supposons, du magnifique restaurant fait entièrement sur le thème de la piraterie Le repère des Pirates (si à l’occasion je passe y manger, je vous en ferais un article), qui faisait sa promotion au cinéma. Après le spectacle, Jack Sparrow fait hurler le public pour mettre l’ambiance ! Bref tout y était pour qu’on passe une joyeuse soirée !

Jack Sparrow, à la recherche de la jeunesse éternelle

A Londres circule une rumeur comme quoi le forban, crapule et Capitaine Jack Sparrow chercherait un équipage pour voguer à travers les mers en quête de l’Aqua de Vida plus communément appelée la Fontaine de Jouvence (qui intéressera quelques siècles plus tard un aventurier serpento-phobe soit dit en passant). Fondée ou non, la rumeur va très vite dépasser notre malchanceux bandit des mers, qui se retrouve encore une fois pourchassé, recherché, traqué puis convoité par … bah un peu près tout le monde et surtout par la belle Penélope Cruz, qui incarne une pirate téméraire du nom d’Angelica, son ancien amour remonté à bloc !

pirates-des-caraibes-4-la-fontaine-de-jouvence_692086

Un retour à la vraie piraterie

Bien que de nombreux films ont traité de la piraterie, peu m’ont suscité un véritable coup de coeur à part peut-être Pirates avec Geena Davis, un peu avance sur son époque, mais néanmoins très bon. Ce qui me gavait profondément dans Pirates des Caraïbes, je dois bien l’avouer, c’était la relation sentimentale pathético-romantique d’Elizabeth et Will Turner. Je venais au ciné pour voir un film d’aventure, pas d’amour tout pourri. Mon intérêt pour ce film se limitait donc à la première partie du deuxième volet quand ils fuyaient les cannibales. En voyant la bande-annonce, j’avais un peu peur de devoir me retaper un film d’amour à l’eau de rose entre Jack Sparrow et Angelica. Heureusement pour moi, il n’en est rien ! Toutes les romances sont secondaires laissant place à l’aventure, au combat, et aux gags.

johnny-depp-pirates-des-caraibes-4-980x551-1170

Car oui, Pirates des Caraïbes 4, c’est drôle ! Tourné comme un dessin animé, le film est truffé de répliques et de situations cocasses. Complètement tourné sur Jack Sparrow, vous vous délecterez de ses ruses, de ses renarderies, et de son habileté. La plupart des scènes se passent pourtant sur terre puisque la fontaine de Jouvence ne peut, par nature, être dans la mer (Sinon c’est pas une fontaine, vous suivez ? … -.-), donc pas de coups de canons  mais de très beaux combats d’épées. On apprécie aussi la réunion du terrible et éternel Barbossa, du fidèle Gibbs et de Sparrow, unis face à l’adversité, qui devront se dresser contre l’équipage de Barbe Noire mais aussi des Espagnols, qui … mais qui quoi d’ailleurs ? Car j’ai eu beau me creuser le ciboulot, j’ai pas bien vu l’intérêt du royaume espagnol dans l’affaire. Pourtant annoncé dès le départ, l’équipage espagnol semblait tenir une place importante, si bien qu’à chacun de leur passage, nous nous attendions à de grandes révélations. Et bah … j’attends toujours !

Autre ombre au tableau, la sirène (je vous laisse le suspens du nom tellement j’ai ri en le découvrant) paraît très accessoire et le doublage de l’actrice française, Astrid Berges-Frisbey, est très loin d’être réussi.

Même s’il y a quelques moments en 3D un peu hasardeux, malgré tout, je ne peux qu’applaudir Rob Marschall, qui a réalisé un vrai film de pirates comme on les aime, sans autre fioriture. Des trésors, des brigands et du rhum, une recette parfaite qui permet à ce dernier volet de dépasser les précédents. Comme quoi, toute suite n’est pas forcément mauvaise !

Et n’oubliez pas, c’est un Bruckheimer, alors, restez bien après le générique ;)

Noter : Pirates des Caraïbes IV : La fontaine de jouvence

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+