Samedi 25 Février 2017

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu'elle est gay

Shinyo
22/12/16
Shinyo

Il y a peu, Michael Chu et Miki Montllo, deux lead designers de l’univers d’OverWatch, ont publié leur dixième bande dessinée : l’album Reflexions.
Toujours dans le but d’approfondir le lore du jeu, cette même bande dessinée nous a révélé l’homosexualité de Tracer, l’un des personnages emblématiques de la licence.

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

Tracer : première homosexuelle de l’univers d’OverWatch

Décidément, s’il y a bien une personnage qui fait parler d’elle, c’est Tracer. Souvenez-vous, la petite British avait déjà vu sa position de victoire modifiée, car jugée trop sexualisante.

Mais dans cette bande dessinée, c’est un autre aspect de sa personnalité qui nous est dévoilé. En effet, après une course contre la montre pour acheter un cadeau de noël, la jeune femme rentre chez elle et l’offre … à sa femme, Emily.

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

Peu après la publication de l’ouvrage, Blizzard a confirmé l’homosexualité du personnage, et déchaîné la fanbase du jeu.

Un choix qui se justifie ?

Des sujets, des articles (dont celui-ci !), des tweets et même des vidéos, cette nouvelle a rendu la communauté complètement dingue.

Car Tracer est probablement l’hégémonie d’OverWatch. Présentée parmi les premiers personnages, présente dans les premières animations révélées par Blizzard, sa bienveillance et son côté positif ont charmé de nombreux joueur(ses).
Bref quand on pense à OverWatch, on pense à Tracer et c’est peut-être la raison de ce choix.

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

En effet au vu de la popularité de cette personnage, c’était bien elle qu’il fallait choisir pour donner au jeu une vraie image progressiste. En révélant Tracer homosexuelle, Blizzard lance un message fort : notre jeu et nos idées représentent le progrès.

Une nouvelle qui ne plaît pas à tout le monde

La nouvelle n’a malheureusement pas plus à tout le monde, et par là, je ne parle pas que des messages de haines envoyés sur les topics (car, évidemment, il y en a eu aussi).

Non cette nouvelle concerne une échelle plus grande, puisqu’il s’agit de la Russie. Le comic book Réflexion a en effet été interdit en Russie.

Cela reste peu surprenant, le pays ayant une politique très cinglante à l’égard de la communauté homosexuelle. Par exemple, un homosexuel n’est pas protégé par la loi, en cas d’agression physique, et dans ce même registre il existe une loi en Russie qui interdit la « propagande gay »…

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

Le message ci-dessus se traduit par :

Par respect pour la loi Russe, nous ne pouvons pas partager cet ouvrage avec nos joueurs vivant en Russie.

Blizzard aurait également déclaré, pour le site Eurogamer :

Nous avions décidé par avance de ne pas le publier en Russie, en raison du climat politique et de sa loi.

Par précaution donc, pour éviter tout problème avec la loi Russe dans un contexte aussi compliqué que celui que nous subissons actuellement, cette décision avait été préméditée par Blizzard.

Cela reste une très bonne nouvelle

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

Que les fans du jeux plus tolérants et les amoureux de notre petite British se rassurent, tout va bien. En dépit de ces quelques points noirs, la nouvelle a été globalement bien accueillie, et ne peut que faire du bien à ce jeu, élu tout de même meilleur jeu de 2016.

Le studio de jeu vidéo a voulu faire passer un message fort, et ils ont réussi. Par ailleurs, le comic reste très agréable à lire, bien écrit et bien dessiné.

Je vous recommande vivement d’y jeter un oeil, rien que pour l’esprit qui s’en dégage. En vous souhaitant donc, un joyeux noël ! 

Overwatch : Tracer censurée en Russie parce qu elle est gay

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

overwatch tracer

  Afficher les commentaires

  • 1
    Alopx Il y a 1 mois

    En matière de médias sociaux russes il s’agit même d’aller plus loin en matière de diffusion quant au traditionalisme de régime appliqué, la notion d’emprunte numérique liée à une nécessité du patriarcat est en effet très prégnante dans ce pays et va encore plus loin notamment sur la question de la fonction sociale du jeu, bon article cependant.

Publisher Google+