Vendredi 24 Mars 2017

Once upon a time : une série familiale

Cette année, les contes de fées semblent avoir inspirés les créateurs de séries tv, car après Grimm, voici Once upon a time. Non seulement plus familiale, cette série a un gros plus : des têtes d’affiche connues, tel que Robert Carlyle (The Full Monty, Face et SGU) ou encore Jennifer Morrison (House M.D., Star Trek et How I Met Your Mother).

ldox

Emma Swan, jeune femme de 29 ans, se retrouve au milieu d’une histoire de prophétie et de malédiction dont elle serait la clé : elle est la seule à pouvoir sauver les habitants de Storybrooke où le temps ne s’écoule pas et qui ont tous oublié qu’ils sont, en fait, les personnages des contes de fées populaires !
Note : 11/20 (je préfère encore Grimm, qui s’est amélioré depuis 2 épisodes)

Comment cette série peut-elle plaire autant ? Les audiences sont bonnes et les producteurs ont, déjà, donné leur feu vert pour 22 épisodes (soit une saison complète) ! Perso, je trouve cette série assez inintéressante !! L’héroïne, Emma, semble totalement dépassée par les évènements. Afin de mener à bien la prophétie et sauver tout le monde, elle reçoit des conseils et des « directives » de son fils de 10 ans, Henry, abandonné à la naissance et adopté par la Maire de Storybrooke, aka la Méchante Reine de Blanche-Neige (Oui, une telle coïncidence : ça craint) !

Beaucoup de bons sentiments et peu d’action, des beaux gosses mais pas de scène de nudité : du coup, on s’ennuie beaucoup ! Pourtant, ils essayent et nous proposent des versions un peu « out of the book » des différents contes. Comme Blanche Neige en fine lame se battant contre Charming ou encore Cendrillon, sans marraine la bonne fée, obligée de faire un pacte et de céder son (futur) premier né afin d’aller au bal.

Mais, la progression de l’histoire est lente et, à chaque épisode, on découvre laborieusement qui se cache derrière tel ou tel habitant : Jiminy Cricket est psy ; le Petit Chaperon Rouge (dont la tenue goth/sexy est, tout de même, sympa) est serveuse. L’histoire passe, en permanence, du monde « réel » au monde féérique, étoffant les épisodes de flash-back. Mais rien n’y fait : cette série n’a, pour moi, pas beaucoup d’intérêt. Et, même les facéties grotesques de Robert Carlyle (que j’adore et vénère) ne me dérident pas.

Et vous, vous avez aimé ?

Les contes de fées ont la côte, décidément, cette année, car, au cinéma, nous arrivent deux films sur Blanche neige « Snow White and the Huntman » (que j’attends) et « Mirror Mirror ». Ainsi que « Jack the Giant Killer » basé sur Jack et le haricot magique !!

DOSSIERS
Planning complet Séries TV

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+