Lundi 21 Août 2017

Une mystérieuse bactérie découverte à bord de la Station Spatiale Internationale

Anthony Brogat
27/05/17
Anthony Brogat

Une bactérie d’une provenance incertaine se serait glissée à bord de la Station Spatiale Internationale et aurait « cohabité » avec les astronautes sans que ceux-ci ne soupçonnent sa présence.

On croirait les synopsis fusionnés d’Alien et de Life : Origine Inconnue ! Rassurez-vous, tout va bien à bord de l’ISS. La bactérie n’a encore bouloté personne et tout porte à croire qu’elle pourrait même se révéler utile.

Cachée dans le système de filtration…

Une mystérieuse bactérie découverte à bord de la Station Spatiale Internationale

C’est toujours dans le système de filtration que ces saloperies se cachent en attendant de tomber sur le nez d’un pauvre humain sans défense !

Mais dans le cas présent la forme de vie d’origine inconnue s’est contentée de vivre sa vie tranquillement sans gêner l’équipage.

Les astronautes ont d’ailleurs mis 40 mois avant de la découvrir ce qui tant à confirmer qu’il s’agit d’un colocataire plutôt cool et discret. Il faut savoir qu’à bord de l’ISS les champignons et les bactéries se développent sans problème étant donné qu’il s’agit d’un espace confiné et donc d’un terrain propice à leur prolifération. C’est d’ailleurs pour cela que la station fait l’objet de nettoyages réguliers.

Une mystérieuse bactérie découverte à bord de la Station Spatiale Internationale

Mais cette bactérie là a survécu à ses homologues en restant bien chaud dans l’espace avant de pointer le bout de son nez. Ce fait d’arme étonnant lui a bien sûr valu d’être baptisé.

Les astronautes lui ont préféré le nom de Solibacillus Kalamii (en référence à l’ancien président indien Abdul Kalam qui a permis à l’Inde de se doter de la bombe atomique en 1998) à celui de Calvin.

Mais d’où vient-elle ?

Une mystérieuse bactérie découverte à bord de la Station Spatiale Internationale

C’est la question à 1 million. D’où vient Solibacillus Kalami ? Avant de sauter au plafond il convient d’envisager un scénario assez banal. La bactérie a très bien pu se glisser au milieu de la cargaison de ravitaillement de la station.

Mais même si tel est le cas, elle n’en demeure pas moins étonnante. Les chercheurs pensent pouvoir l’utiliser pour se protéger contre les dangers des radiations. Avouez : vous la trouvez ennuyeuse parce qu’elle ne bouffera finalement personne c’est ça ?

DOSSIERS

personne de l\ISs

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+