Vendredi 20 Octobre 2017

Mooch : vous allez jouer dans le noir

Les développeurs Crank Goblin viennent de sortir Mooch leur tout premier jeu dans un style Perma Death. Aux aspects assez sombres, mais dirigés vers un monde de couleurs. Mooch nous promet beaucoup, mais arrive t-il à s’y tenir ?

Une sombre histoire de marionnettes…

L’histoire commence, dans un monde souterrain gouverné par le « Puppet Master » qui crée des marionnettes et les force à travailler pour lui en tant qu’esclaves dans les mines.
Le Puppet Master ne sait pas que au bout des sombres couloirs de la mines se trouve un monde haut en couleurs. Mais un jour Blink, notre héros, trouve accidentellement ce monde coloré et il décide de s’y enfuir avec son ami Tula.

Sauf que comme dans un mauvais film d’horreur Tula et Blink se font capturer, Tula se fait démembrer (on vous rappelle qu’il s’agit de marionnettes) et ses restes sont répandus dans le monde.
Oui c’est un peu glauque…

Mooch : un jeu vidéo sombre mais dirigé vers un monde de couleurs

Vous l’aurez compris, dans ce jeu vous allez devoir vous échapper de prison et vous frayer un chemin jusqu’au monde coloré. Mais il ne faudra pas oublier notre pote Tula ! En récupérant ici et là des bout de la marionnette vous allez donc pouvoir lui redonner vie :)
Le fait de récupérer les morceaux d’un personnage pour pouvoir la reconstruire n’est donc pas quelque chose de bizarre en soi, et le petit jeu pose mêmes quelques vraies questions :

  • les objets ont-ils une âme ?
  • peuvent-ils aimer quelqu’un ou plutôt dans ce cas un autre objet ?
  • où s’échappent mes chaussettes en solo, laissant systématiquement leur soeur jumelle seule dans le bac de linge sale ?

Un gameplay simple et efficace avec plein de casse-têtes

Mooch propose plusieurs difficultés, facile, normal, difficile et promet au moins 5 heures de jeu en mode normal.

Le jeu est composé de trois parties chacune composée de 24 niveaux. :

  • la Prison
  • la Mine
  • l’ Usine

A chaque niveau il faudra récupérer de plus en plus de morceaux de Tula, 1 seul au premier niveau et jusqu’à plusieurs centaines vers la fin du jeu (ça promet une sacrée patrie de puzzle à la fin).
Ce n’est que si vous ne récupérez tous les morceaux d’un niveau que vous pourrez accéder au suivant.

Mooch : un jeu vidéo sombre mais dirigé vers un monde de couleurs

Vous allez devoir passer des obstacles de plus en plus complexes dans le noir. Si lors d’un premier passage le sol s’effondre sous vos pieds mais vous que passez tout de même, si vous revenez sur vos pas les rouages vous tueront.
En clair vous allez devoir contourner pas mal de pièges qui vous bloqueront le passage en trouvant des astuces pour vous sortir du pétrin.
Attention d’ailleurs à ne pas vouloir aller trop vite, les murs pourront se rapprocher et vous écraser si vous déclenchez des détecteurs en les rasant de trop près, etc.

Les différents pièges ne seront pas les seuls à chercher votre mort car des machines seront également à vos trousses (c’est pas facile la vie de marionnette).
Vous pourrez vous faire courser par un simple petit robot qui foncera sur vous ou bien vous vous prendrez une bombe, attention d’ailleurs même si vous l’évitez son onde de choc peut aussi vous tuer !

Mooch : vous n’aurez pas le temps de vous endormir

Des pièges, des monstres mais aussi des ennemis plus intelligents qui vous glaceront le sang (tout ça se passe dans le noir on a donc souvent de mauvaises surprises) vous n’allez pas avoir le temps de souffler !
Même en mode « normal » les bestioles qui vous tombent dessus arriveront à vous faire stresser … et vous tueront un bon nombres de fois. Ne sous-estimez pas vos adversaire, ils peuvent paraître simples à esquiver mais finalement pas du tout. N’oubliez pas de plis qu’ils ne seront jamais seuls mais seront toujours accompagnés de leurs petits pièges !

Des pièges, des monstres, des ennemis intelligents c’était déjà beaucoup mais il des Boss feront également leur apparition. Grands ou rapides ou très forts, chaque Boss a ses propres caractéristiques et il faudra trouver la meilleure manière d’en venir à bout.
Mais comme dit plus haut notre but n’est pas de tuer mais de récupérer les morceaux de notre pote Tula. Pour espérer vaincre un Boss il vous faudra notamment récupérer tous les morceaux de sa zone.

Des téléporteurs pourront vous aider à esquiver des monstres ou simplement à vous déplacer dans différentes zones afin de continuer votre collecte.

Mooch : un jeu vidéo sombre mais dirigé vers un monde de couleurs

Et la musique ?

Du côté des musique avant les dernières mises à jour c’était assez bof, mais maintenant, bien que les musiques se répètent un nombres incalculable de fois elles permettent de rester dans l’ambiance. Dès que vous arriverez à un Boss le style commencera d’ailleurs à changer avec plus de rythme pour signaler qu’il va y avoir de l’action !

Crank Goblin nous propose donc un premier petit jeu indé avec une histoire bien ficelée sur laquelle vous pourrez vous attarder pas mal de temps.

Mooch ne coute que 4,99€ sur Steam et tourne sur tous les PC sous Windows, vous n’aurez donc pas besoin d’une machine de guerre comme pour jouer à Call of Duty Black Ops III ;)

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+