Une loi sans aucun effet significatif selon l’INSEE

Nous vous donnions notre avis sur la loi (elle ne sert à rien) et le dernier numéro de l’INSEE Analyses va également dans le même sens :

L’analyse comparative des zones plus ou moins couvertes par le haut débit suggère que la loi ne s’est pas traduite par une hausse du niveau total de la fréquentation des salles : l’effet est certes légèrement positif, mais il n’est pas statistiquement significatif.

En revanche, il l’est sur la répartition de ces entrées entre films américains et autres films. Il correspond à un accroissement de 9% de la part de marché des films américains en salle.

De là à en déduire que la loi HADOPI profite aux films étrangers et pas aux films français pour telle ou telle raison farfelue il n’y a qu’un pas (cf la théorie du Cygne Noir de Taleb) que nous ne franchirons pas.

Par contre ce qui est évident c’est que HADOPI n’a pas suffi à faire revenir les spectateurs dans les salles de cinéma pour de productions françaises moins attractives que les blockbusters américains.