Mercredi 23 Août 2017

Livre de sang de Clive Barker : des nouvelles frissonnantes

Clive Barker est un écrivain spécialisé dans l’horreur. Connu pour son roman Hellraiser, Clive Barker ne s’est pas arrêté à ce titre et a imaginé un ensemble de nouvelles d’horreur rassemblées sous un bouquin : le Livre de Sang.

photo-amity-livre-de-sang

Écoutez cette musique pour vous mettre dans l’ambiance (si si attendre 2h30+ infini dans la salle d’attente d’un médecin ça peut parfois donner cette envie de meurtre ambiance là :D)

Le livre de sang raconte l’histoire d’une universitaire spécialisée en para-psy, Mary, intéressée par une maison que l’on dit hantée. Elle embauche un de ses étudiants, Simon, qui prétend avoir des dons psy et être capable de communiquer avec les morts. Pendant un temps, Simon fait semblant.

Dans la chambre à l’étage, il écrit des phrases morbides et des sigles chelou avec une craie qu’il avait dissimulé. Malgré la honte et la culpabilité, il continue. Mais les esprits, les morts, les coupables sans repos sont là. Ils sont là et ils n’aiment pas qu’on les prenne pour des billes.

Je ne vous explique pas comment (pour pas gâcher le suspens) mais ces personnes malveillantes venues d’un autre monde sont tout à fait déterminées à vous raconter leur histoire propre. Et ainsi arrive entre vos mains le livre de sang ! (vous êtes de gros gros privilégiés hein)

Livre de sang de Clive Barker : des nouvelles frissonnantes

Livre de sang de Clive Barker : des nouvelles frissonnantes

Les nouvelles de Clive Barker sont toutes différentes. Entre celui qui entraîne les autres dans la folie par pure expérimentation, le démon qui s’fait chier, le criminel en série au service de la politique, une truie et bien d’autres, le Livre de Sang vous offre tout un panel d’horreur bien degueu et surtout bien absurde. Car oui, le Livre de Sang c’est absurde. Au point tel qu’en lisant les nouvelles, des « wtf » sortaient de ma bouche. Et quand l’histoire tient debout, c’est la fin qui est complètement nawak. On a cette étrange impression que Clive Barker ne sait pas faire de fin. Du coup, on s’imagine l’écrivain dans sa chambre avec son peignoir dégueu et ses cheveux en bataille « BON J’EN FAIS QUOI D’MA TRUIE MAINTENANT ?! »

Des bons cotés il y en a aussi, je ne suis pas maso au point de me taper plusieurs tomes du Livre de Sang pour me perdre dans les abysses de l’ennui (quoique j’ai bien étudié le Droit). Clive Barker a d’original qu’il met en balance les deux camps : le Loup et l’Agneau. Vous pouvez donc suivre en parallèle les deux points de vue. Sur un ton humoristique parfois, cynique la plupart du temps, vous vous surprendrez à vous attacher aux criminels de ses nouvelles : qu’il s’agisse d’un démon ou d’une brute timbrée faisant preuve d’une rare violence, vous ne pourrez pas les haïr totalement.

Si certaines histoires n’ont réveillé en moi aucun intérêt, certaines vous feront rire, d’autres vous laisseront de gros yeux ronds « WHAT ?! O.O » et les rares vous feront réellement frissonner, comme The Midnight Meat train, qui pourrait faire un très bon scénario de Cthulhu ;)

Cette nouvelle a d’ailleurs bénéficié d’une adaptation en film avec le sexy Bradley Cooper (Very Bad Trip, Limitless, Agence tous risques …)

DOSSIERS

images frissonnantes

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Afficher les 3 commentaires

  • 1
    Papi Il y a 3 ans

    Je n’ai lu que le premier tome.
    Je reconnais que, hormis « Jack et le cacophone »* (si ma mémoire ne me trahie pas), le livre ne laisse pas de souvenirs impérissables.

    *Je recommande cette nouvelle à tous les fans des démons moorcockiens.

    • 2
      Amity
      Amity Il y a 3 ans

      Haha !! Je dois admettre que c’est mon histoire préférée. Le démon est excellent ! Très très drôle :D

    • 3
      Papi Il y a 3 ans

      Même s’ils n’ont jamais le rôle principale, les démons de l’univers, du multivers, de Michael Moorcock devraient te plaire.

Publisher Google+