Jeudi 30 Mars 2017

Interview Thomas F Wilson : Donald Trump n'a pas influencé mon interprétation de Biff Tannen

Louis Eustache
26/10/16
Louis Eustache
Fiche du film Retour vers le futur
Retour vers le futur

Titre original : Back to the Future
Sortie : 30/10/1985
Réalisation : Robert Zemeckis
Avec : Christopher Lloyd, Claudia Wells, Lea Thompson, plus
  6 NEWS SUR CE FILM

Thomas F. Wilson a incarné Biff Tannen (sans oublier Griff et Bufford Tannen) dans la trilogie Retour Vers Le Futur, un des rôles de méchant parmi les plus marquants de l'histoire du grand écran. Après avoir interviewé Christopher Lloyd il y a quelques mois, nous avons eu la chance de pouvoir échanger longuement avec cet autre acteur de la saga.

Aujourd'hui, l'acteur revient pour nous sur l'effervescence provoquée par la trilogie culte et réfute au passage le récent parallèle entre son personnage et Donald Trump.

Pas facile de trouver une disponibilité commune lorsque 9 heures de décalage horaire nous séparent : Tom vit près Los Angeles, capitale de l'Entertainment. C'est pourtant à Philadelphie, sur la côte Est des Etats Unis, à l'opposé donc, qu'il a passé sa jeunesse. Au départ promis à une carrière d'avocat, il est par la suite devenu, un peu malgré lui, une icône de la pop culture.

Interview de Thomas F Wilson : "Donald Trump n'a en rien influencé mon interprétation de Biff Tannen "

Quand certains de ses compères de Retour Vers Le Futur exploitent sans scrupule et jusqu'au dernier atome l'inexhaustible nostalgie existant autour de la trilogie, Tom pour sa part refuse de vivre uniquement dans le passé.

Il s'est diversifié, dans la peinture notamment, sans cesser d'apparaître occasionnellement à l'écran. Au point de devenir une sorte de touche-à-tout affamé de création.
Bien malin celui qui trouvera la discipline artistique qu'il n'a pas encore exploré !
Au téléphone, il se montre décontracté, ouvert d'esprit et plein d'humour : l'antéchrist de son personnage, finalement.

Pour préparer cette interview, j'ai visité ton profil sur les principales plateformes de streaming musical. Je ne sais pas si tu es au courant, mais ces plateformes te confondent toutes avec tes nombreux homonymes, dont un DJ écossais. Selon elles, tu serais l'interprète de « Technocat ». Tu touches des royalties sur les œuvres des autres Tom Wilson ? (rires)

Tom Wilson : Il existe effectivement un paquet de Tom Wilson et dès le début de ma carrière, j'ai compris que tenter de m'en différencier à tout prix était une perte de temps. J'ai donc décidé de l'ignorer. Et oui, il y a un DJ du nom de Tom Wilson. Il y a aussi un chanteur folk Canadien, et même un hockeyeur professionnel réputé pour ses bagarres. C'est un joueur excellent mais le fait est qu'il se bat énormément…

Régulièrement, des internautes me prennent pour lui et m'envoient des félicitations sur Twitter : « Tu lui as mis une sacré dérouillée, Tom ! ».

Par ailleurs, je ne sais pas pourquoi, mais sur Google, une des photos censées me représenter est en réalité celle de mon ami acteur Clancy Brown. Clancy a joué dans « Les Evadés » et dans beaucoup d'autres films. On a même bossé ensemble sur le tournage de « The Informant ! ». On nous confond souvent alors qu'on ne se ressemble pas du tout. Certains sont persuadés que je suis le méchant dans « Les Evadés » et Clancy le méchant dans « Retour Vers Le Futur » alors que c'est évidemment l'inverse…

Tom Wilson : "Donald Trump n'a en rien influencé mon interprétation de Biff Tannen "

Avant de démarrer ta carrière d'acteur, tu as étudié les relations internationales à l'université. Quel était ton projet professionnel à l'époque ?

Je souhaitais à cette époque devenir avocat comme mon père. Je faisais partie du club de débat et mes qualités d'expression orale ne passaient pas inaperçues, notamment dans ce qu'on appelle ici « L'interprétation orale de la prose ». M'exprimer en public et réciter des poèmes, c'est ce que je faisais de mieux. Je savais me tenir bien droit et m'exprimer de manière fluide : les qualités essentielles d'un potentiel futur avocat.

Mais en parallèle, j'étais impliqué dans tous les ateliers artistiques de l'université dont la musique et le théâtre. Cela m'attirait beaucoup. Pourtant, lorsque tu vis à Philadelphie, sur la côte est des Etats-Unis, une carrière artistique paraît hautement improbable. Mais petit à petit, l'envie a grandi en moi et j'ai réalisé que j'étais fait pour ça.

Comment s'est produit le déclic ? Un acteur en particulier t'a-t-il marqué au point que tu veuilles emprunter le même chemin ?

Pas vraiment une histoire de films : l'idée a fait son chemin grâce mon expérience personnelle de la scène. Adolescent, je jouais dans des pièces de théâtre et dans des groupes de musique. Pas en tant que professionnel, hein, mais entre les murs de l'école. Et il se trouve que ma présence sur scène provoquait pas mal de réactions positives, probablement plus que je ne le méritais. Des spectateurs venaient me voir après les représentations pour me parler du talent qu'ils pensaient que j'avais.

Ça me surprenait. Mon égo se régalait et en même temps j'étais ébahi par toutes ces louanges. Puis un prof de théâtre m'a un jour suggéré de devenir un acteur professionnel. Je devais avoir 17-18 ans à l'époque. Il a beaucoup insisté et j'ai fini par me laisser convaincre.

Interview de Thomas F Wilson : "Donald Trump n’a en rien influencé mon interprétation de Biff Tannen "
Thomas F. Wilson dans Retour vers le Futur 2

Bob Gale [ndlr : scénariste et producteur de la trilogie] a récemment déclaré s'être inspiré de Donald Trump pour concevoir le personnage de Biff Tannen. En ce qui te concerne, Donald Trump t'a-t-il influencé d'une manière ou d'une autre dans la préparation du rôle ?

À l'époque où je préparais le rôle de Biff Tannen pour Retour Vers le Futur, Donald Trump n'occupait pas comme aujourd'hui l'espace médiatique. Il était simplement présent dans le domaine de l'immobilier, à New-York. Il faisait rénover des patinoires dans le but de devenir populaire. Il était alors à des années lumières de sa « renommée » actuelle dans le domaine des affaires ou de la politique.

Je suis responsable à 100% du personnage de Biff, Griff et Bufford Tannen dans les films Retour Vers Le Futur 1, 2 et 3. Je n'ai jamais eu à ce moment-là de ma vie de conversation avec quiconque à propos de Donald Trump, il n'a en rien influencé mon interprétation.

Interview de Thomas F Wilson : "Donald Trump n'a en rien influencé mon interprétation de Biff Tannen "

Ces personnages originaux sont authentiques et existent grâce à mon interprétation et grâce aux répliques. Bob Gale est l'auteur de ces répliques, et s'il pensait à Donald Trump au moment de leur écriture, c'est selon moi un miracle : comme expliqué précédemment, Trump n'avait pas le poids qu'il a aujourd'hui. La seule comparaison valable évoquée lors d'une discussion entre moi et Robert Zemeckis [ndlr : le réalisateur] à propos de Griff (qui détient le casino dans le 2ème volet) est celle d'un milliardaire de Los Angeles du nom de Marvin Davis. Ce type était un personnage célèbre de Los Angeles. Je ne peux pas contrôler la popularité des memes sur internet. Donc je le répète : Donald Trump n'a strictement rien à voir avec Biff.

J'imagine parfois l'effet « suffocant » qu'aurait subi le casting si « Retour Vers Le Futur » était sorti à l'ère des réseaux sociaux. Un scénario catastrophe, n'est-ce pas ?

La sortie de « Retour Vers le Futur » coïncide selon moi avec le début de l'âge moderne. L'ère de la pop culture, symbolisée par Paramount. Le début des ordinateurs, le début du câble, le début de tellement de choses…

Retour Vers Le Futur est bien entendu un film super, je ne le nie pas, mais c'était surtout l'un des premiers à être diffusé et rediffusé sur le câble sans arrêt, quelque chose qui à l'époque nous paraissait incroyable. Mes amis et ma famille me téléphonaient : « Retour Vers Le Futur passe à la TV en ce moment ! Tom, tu passes à la TV ! Je me suis levé à 2 heures du matin, j'ai allumé ma tv et je t'y ai vu». C'était une première : quel que soit l'endroit où tu te trouvais, l'écran que tu regardais, ce film était projeté.
Je pensais naïvement qu'il s'agissait d'un simple effet de mode, que le phénomène s'estomperait avec le temps, « les gens passeront à autre chose »… tu parles !

Aujourd'hui encore, sur le câble, du moins aux Etats-Unis, les 3 films sont à chaque vacance rediffusés encore et encore et encore et encore…. Retour Vers Le Futur était déjà social avant l'ère des réseaux sociaux que l'on connaît aujourd'hui. Et tous les jours, sur Twitter, je suis inondé de messages d'internautes fascinés par la trilogie.

J'ai bien répondu à ta question ? (rires)

Prêtes-tu attention au doublage de tes personnages à l'étranger ?

J'ai entendu des petits extraits de moi dans beaucoup de langues différentes. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ma version française. Je me suis même entendu en Swahili [ndlr : langue parlé en Afrique de L'Est] ce qui était très intéressant.

Parfois je trouve que la voix me correspond, et d'autres fois je me demande : « Mais… qu'est-ce qu'ils ont foutu ?! ».

"Mad Dog Gold" - Tom Wilson
"Mad Dog Gold" - Tom Wilson

Comment as-tu réagi à la VF de Biff, Griff et Bufford Tannen ?

J'ai trouvé ça fascinant ! Mais malheureusement, je ne comprenais rien.
Je n'ai aucun reste du français que j'ai étudié très jeune.

Le personnage emblématique que tu incarnes a fait de toi un acteur très convoité au sortir de la trilogie. Malgré cela, as-tu pour certaines raisons déjà ressenti Biff comme un fardeau dans ta carrière ?

Tu sais, j'essaie de ne pas me focaliser là-dessus et de toujours aller de l'avant. Même si j'en discute avec toi en ce moment, j'ai toujours privilégié l'artistique aux interviews pour m'exprimer sur Retour Vers Le Futur.

J'ai créé un certain nombre de peintures, j'ai réalisé un court-métrage du nom de « I Am Pop Art » disponible sur YouTube.

Lors du 30ème anniversaire de la trilogie, les fans avaient un certain nombre de questions. Plutôt que d'aller à des événements où je serais photographié en tant qu'« icône culturelle » sur un tapis rouge, j'ai décidé de m'exprimer en peintures. J'en ai conçu 20 qui racontent le début de la pop culture.

Je t'ai parlé de la sortie de Retour Vers Le Futur et la façon dont c'est devenu de la pop culture. La pop culture se mange elle-même, c'est un cannibale vorace qui se multiplie sur les écrans, et désormais également sous forme de mémés internet.

Interview de Thomas F Wilson : "Donald Trump n’a en rien influencé mon interprétation de Biff Tannen "

"I Can't Outrun" - Tom Wilson
"I Can't Outrun" - Tom Wilson

À quoi ressemble ton quotidien aujourd'hui ? Compte tenu de la quantité et la diversité de tes activités, tu n'as sûrement pas de « journée type » à proprement parler…

Je n'ai effectivement pas de journée type car je travaille toujours régulièrement en tant qu'acteur. 

Durant la semaine qui vient de s'écouler, j'ai bossé d'arrache-pied sur un projet d'émission TV avec Bill Paxton, un vieil ami à moi. Aujourd'hui, j'ai fait du montage vidéo destiné à Youtube pour me rapprocher des gens. Je peins. Je monte encore sur scène, d'ailleurs je prépare une tournée de stand-up et de musique. Dans quelques jours, je retourne en studio pour enregistrer des voix d'un film d'animation. J'ai un rôle récurent dans la série de Nickelodeon « Pig Goat Banana Cricket ».

Je suis occupé par une multitude de projets donc il m'est impossible d'instaurer une routine et de me dire « Vendredi sera le jour du… ». C'est un mode de vie très freelance.

Tes peintures ont un temps été exposées à la galerie Laguna en Californie. Où peut-on aujourd'hui découvrir tes œuvres ?

La galerie Laguna n'est, pour le moment, plus ouverte au public. Je vais donc exposer à d'autres endroits.

Le siège social mondial de Nickelodeon ici à Los Angeles possède une galerie dédiée aux artistes collaborateurs de l'entreprise. Des travaux sont en cours pour moderniser les locaux, et je serai l'artiste inaugural lors de la réouverture, prévu pour février 2017.

En dehors de ça, je ne sais absolument pas où et quand j'aurai l'occasion d'exposer à nouveau.

Comment peut-on décrire ton style ?

Mes peintures sont incontestablement colorées. Elles ne sont pas ironiques mais honnêtes et reflètent je l'espère les meilleurs aspects de ma vie. Les plus joyeux, les plus positifs, parce qu'il y assez de négativité partout, que ce soit en politique, dans la culture ou dans l'art.

"Fifteen Minutes" - Tom Wilson
"Fifteen Minutes" - Tom Wilson


Tu as fait des voix pour des jeux-vidéos [ndlr : récemment dans « Batman : L'Alliance des héros » et « Star Wars: The Old Republic »]. Es-tu toi-même un gamer ?

Non, pas vraiment ! J'ai tenté de jouer à plusieurs de ces jeux, d'explorer les niveaux pour entendre les voix que j'avais enregistrées… Mais je suis tellement nul que je n'ai jamais réussi à aller assez loin pour entendre les personnages que je doublais.
J'ai vite capitulé (rires).

Tu as des enfants, tu devrais leur demander de l'aide…

Tu as sûrement raison ! Ma fille raccommode mon téléphone sans arrêt. Je lui demande : « Tu peux sortir de cet écran et revenir là où j'étais juste avant ? » et paf, en 15 secondes mon vœu est exaucé.

En tant que jeune des années 70 et 80, comment as-tu traversé ces décennies, musicalement parlant ? As-tu par exemple eu l'opportunité d'assister à un concert d'AC/DC sous l'ère Bon Scott ?

Je n'ai jamais vu AC/DC en live, ce n'était pas mon truc. J'ai toujours été un fan de jazz et de musique classique.

Rassure-toi, j'aime le rock et je suis allé à plein de concerts mais quand j'étais jeune à l'époque d'AC/DC, je jouais du jazz avec mes amis. Je jouais du tuba et du trombone dans mon propre groupe. C'était l'époque où les géants du jazz donnaient tous des concerts dans la ville de Philadelphie. J'ai eu la chance de voir jouer quasiment tous les grands : Count Basie, Stan Getz, Sarah Vaughan, Joe Williams, Keith Jarrett, Herbie Hancock, Maynard Ferguson. Le jazz occupait une place importante dans ma vie.

Propos recueillis par Louis Eustache

Un grand merci à Tom Wilson pour son temps et sa gentillesse. Vous pouvez le retrouver sur tomwilsonusa.com et sur twitter @TomWilsonUSA

Noter : Retour vers le futur

Note IMDB
4.0
Note internautes
4.0

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

Thomas F Wilson

biff tannen n

geek trump retour vers le futur

  Laisse un commentaire

Publisher Google+