Mercredi 23 Août 2017

Walt Disney : l'histoire méconnue des studios en 10 vidéos

Thibault Castan Boissy
4/11/16
Thibault Castan Boissy

Vous avez aimé l’exposition des studios Disney et vous voulez en savoir plus ?
Vous êtes en province et vous ne pouvez pas allez voir l’exposition ?
Vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’univers de Walt Disney et de l’animation ?

Pour en savoir plus sur l'expo Disney aux musée des Arts Ludiques

Alors cet article est fait pour vous !

La vie étonnante de Walt Disney

Walt Disney est un personnage incontournable de l’histoire du divertissement. Il a construit un empire qui aujourd’hui est l’une des plus grosses multinationales d’Hollywood.

Comme tous les visionnaires il avait son caractère, ce qui pouvait parfois entacher son image d’homme public. Comment cet homme, parti d’un dessin animé d’une petite souris, a fini sa vie avec un studio d’animation, un studio de cinéma, puis des parcs d’attractions ?
Saviez-vous qu’il avait aussi pour ambition de construire la ville du futur ?

Vous avez la réponse dans ce documentaire en deux parties intitulé Walt Disney l’enchanteur. Diffusé l’année dernière sur Arte, il retrace toute sa vie et sa carrière bien remplie, ne faisant pas l’impasse sur son côté plus obscur.

Walt était un dessinateur avant d’être un businessman. Très tôt, dans sa carrière il pose le crayon pour la casquette de chef de projet et de réalisateur, laissant son frère s’occuper de la partie financière du studio Disney.

Son sens artistique lui a ainsi permis de repérer les meilleurs artistes et de leur donner l’envie et les moyens de se surpasser. Ainsi, il fit venir des professeurs de dessin, des animaux pour les étudier ou encore des danseurs pour les filmer et mieux capturer leurs mouvements.

Les Neufs Sages de l’animation

Brièvement évoqué lors de l’expo, un groupe d’animateurs talentueux a travaillé dès les premiers films, qui ont ont tous fait carrière au studio. Disney lui-même les a surnommés les neuf sages en hommage aux neuf juges de la Cours Suprême.

Pour en savoir plus sur l'expo Disney aux musée des Arts Ludiques

Ils avaient en charge de donner vie aux personnages Disney et ils ont largement contribué à propager leur savoir faire aux animateurs qui ont rejoint le groupe ensuite.
Certains sont même devenus réalisateurs de dessins animés chez Disney.Parmi eux, Frank et Ollie, sont les sujets d’un documentaire rare qui retrace leur carrière et leur contribution à l’univers de Disney et de l’animation en général. Ayant conscience de leur apport, le studio leur avait consacré un DVD dans la collection « Treasure ».

Le mystère A113

A113 ? Ce code mystérieux est dans une multitude de films et notamment dans les Pixars…

Pour en savoir plus sur l'expo Disney aux musée des Arts Ludiques

C’est tout simplement une référence aux études de beaucoup d’animateurs et réalisateurs qui sont passés par CalArt.

Cette école d’art a été fondée en partie par Disney pour que le studio d’animation puisse avoir de nouveaux artistes.

Pete Doctor (Monstres & Cie), Andrew Stanton (Wall-e), John Lasseter (Toy Story) et Brad Bird (Les indestructibles) pour ne citer qu’eux, ont été élèves de CalArt. Ils ont suivi les enseignements des neuf Sages dans la salle A113.

Pour en savoir plus sur l'expo Disney aux musée des Arts Ludiques

A113 est donc un hommage des rois de l’animation de synthèse à leurs professeurs de l’âge d’or du dessin animé traditionnel.

Frank et Ollie ont même droit à des caméos de synthèse !

Les Studios Disney sont à l’origine d’innovations pour les geeks

Dans tout ce qu’il a entrepris, Walt Disney a toujours cherché à aller plus loin. Il avait compris que chaque problème a toujours sa solution. Il s’était entouré des meilleurs techniciens à qui il transmettait son enthousiasme.
C’est ainsi que plusieurs innovations technologiques ont fait leur apparition dans les studios.

Ne bénéficiant que d’une petite photo dans l’expo, la caméra Multiplane était une machine d’animation complexe permettant de jouer sur les échelles de plans et ainsi donner plus de profondeur aux séquences.

Le système Xerox, également survolé dans l’audioguide de l’expo, fut un système qui permettait de noircir directement les crayonnées des animateurs sans passer par les encreurs. Cela faisait gagner du temps et donc de l’argent au studio.

Dans la même idée, pour simplifier les scènes d’actions, les animateurs ont filmé des maquettes de voitures blanches aux arrêtes noires. Grâce au système Xerox ils peignaient directement sur les images filmées.

C’est deux derniers procédés sont expliqués dans le making of 101 dalmatiens, respectivement aux minutes 11 et 22 :

Glen Keane et l’héritage du savoir faire Disney

Vous connaissez forcément Glen Keane, même si vous l’ignorez.
Cet animateur, dont beaucoup de dessins sont exposés au musée des Arts Ludiques a créé les personnages d’Aladdin, la Bête (la Belle & la Bête), Pocahontas, Tarzan et bien sur Ariel (la petit Sirène) qui est l’une des affiches de l’exposition.

Pour en savoir plus sur l'expo Disney aux musée des Arts Ludiques

Keane a étudié à CalArt puis a été le disciple d’Eric Larson, l’un des 9 sages. Il fait partie des animateurs ayant réussit le passage à l’animation par ordinateur puisqu’il participa notamment à Raiponce et au Mondes de Ralph.

A son départ, après 38 ans chez Disney, il n’avait rien perdu de son gout pour l’innovation, comme le montre son dernier court métrage Duet créé pour une conférence Google.
Ce court métrage interactif a été conçu à 60 images par secondes au lieu des 24 habituelles, ce qui lui donne un rendu encore plus impressionnant :

Glen continue a évoluer dans les nouvelles technologies et il s’intéresse tout particulièrement au dessin 3D assisté par la réalité virtuelle.

Un dixième sage entre dans l’ère numérique…

Et après Walt Disney ?

L’histoire de Disney est devenue à sa mort l’histoire d’un studio.
Le secteur de l’animation a commencé à perdre de l’argent et la compagnie toute entière était en perte de vitesse.

Pour y remédier, les héritiers Disney ont désigné de nouveaux patrons, Michael Eisner et Franck Wells. Cette période est rapidement devenue un nouvel âge d’or sous la direction de Jeffrey Katzenberg, avec des films tels que le Roi Lion, Aladdin ou la Belle et la Bête.

Cette aventure d’un studio où s’entrechoquent art et business est au cœur du documentaire Waking Sleeping Beauty sorti en 2009.
Ce film passionnant montre le destin d’un art magique au milieu d’une lutte d’argent et d’égo :

Vous voilà maintenant calé sur le sujet, d’ailleurs il parait qu’on cherche quelques guides pour faire visiter l’exposition Disney au Musée Arts Ludique, alors si le cœur vous en dit ;)

DOSSIERS

histoire meconnue etats unis

lhistoire de walt disney

L'Art des Studios Walt Disney

Date(s) 14/10/2016 - 05/03/2017
Adresse Musée Art Ludique
34 Quai d'Austerlitz
75013 Paris
Tarif(s) Prix normal : 16,50€
Tarif enfant : 11€
Site web https://www.artludique.com/disney.html
iCalendar Google CAL Inscription

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+