Samedi 22 Juillet 2017

La Chine dit non à Google mais pas les programmeurs chinois

Olivier Verot
6/06/15
Olivier Verot

Google et la spécificité du marché chinois

Google s’est fait bouter du territoire chinois laissant la part belle à Baidu dans la bataille des parts de marché des moteurs de recherches en Chine, le plus grand marché digital au monde.
C’est avec 56% que le géant domine contre un maigre 2% pour Google HK .
Market share

Les GDGs contre-attaquent

Qu’est ce Les GDGs ? Les Google Developers Groups sont des regroupements de personnes intéressées par les technologies et les plateformes de Google.
Une dizaine d’entre eux ont développé en Chine le partage d’informations sur les produits Google et les conseils techniques. Leur travail est néanmoins rendu difficile à cause des relations tendues entre la Chine et Google…

En février dernier, Google a félicité le groupe de programmeurs GDG Nanyang pour son aide dans le lancement de la nouvelle chaîne Google sur YouTube en mandarin.
Il faut savoir que YouTube est également bloqué en Chine.
Selon l’organisateur, Cheng Lu, Nanyang est l’un des nombreux groupes répartis à travers la Chine, qui aide bénévolement les projets de Google.

no-google-play

« La meilleure traduction du travail était récemment donnée par l’enthousiasme des programmeurs volontaires présents sur tout le territoire chinois » a déclaré Cheng Lu.
« Nous utilisons les sites de Google et l’outil de collaboration Google Doc ». Tous les outils Google sont bloqués en Chine ainsi que les services Google tels que Gmail, Google Docs ou encore le Google Play Store.

Heureusement que contrairement à Apple il est possible de télécharger des applications Android sans passer par le store officiel !

La réaction des Google Addicts vis-à-vis de la censure

Par rapport à la censure chinoise concernant ces divers sites, le porte parole estime « qu’il est nécessaire que les programmeurs sachent surmonter cette barrière. Dans ce pays, je ne peux exprimer que le respect donc je ne peux rien dire ».

asterix
La capitale de la résistance …

A Lanzhou, une ville composée de 3,5 millions d’habitants, les programmeurs de Google détiennent le titre du plus grand nombre d’évènements réalisés, avec 21 réunions au cours des six derniers mois.
Urumqi, la capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang est arrivé troisième avec 17 évènements.
En février dernier, le vice-président de Google Senior, Sundar Pichai a affirmé que Google ne pense pas à la Chine comme à un « trou noir » mais elle se contente de jouer le rôle d’une plateforme pour le moment. (L’article en entier sur Forbes).

L’avancée de Google en Chine

Google-chine

Les autres produits Google ont avancés sur le territoire chinois, malgré la mauvaise réputation de l’entreprise dûe à ses problèmes avec le gouvernement.
Google Chrome représente environ la moitié du marché des navigateurs, reprenant le flambeau d’Internet Explorer qui s’éteint petit à petit.
Le système d’exploitation Android de Google est également dominant avec plus de 70% de part de marché. Il se rapproche d’Apple, notamment grâce à son développement dans les zones urbaines de Chine.

Nous pouvons voir à travers cet article que Google a une influence importante en Chine. Elle est soutenue par de nombreux programmeurs chinois, qui contournent la censure du gouvernement.

DOSSIERS

google et la chine

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+