Mercredi 24 Mai 2017

Ce drone peut se poser au mur ou au plafond comme un insecte

Anthony Brogat
17/05/16
Anthony Brogat

Alors que les drones se démocratisent à vitesse grand V et que les courses s’institutionnalisent, nombreux sont les inventeurs à imaginer les variantes et les améliorations les plus insolites pour rendre les quadracoptères plus cool que jamais. Souvenez-vous de l'étonnant drone Faucon Millenium et de ses réacteurs plus vrais que nature ! Alors quand une équipe complète de scientifiques décide de faire passer les drones au niveau supérieur, cela donne un aéronef jamais vu encore, capable de se poser n'importe où. Même la tête en bas s'il le faut !

Un drone aussi agile qu'un moustique

Lorsque les chercheurs de Stanford se sont mis en tête d'améliorer les performances des drones, ils se sont intéressés à leurs capacités de décollage et d’atterrissage. Pourquoi laisser la gravité limiter leurs prouesses ? Et si un drone pouvait décoller de n'importe où ? Se poser sur un mur en pleine course ? Ou "atterrir" au plafond avec l'agilité et la rapidité d'un insecte ? Pour réaliser tous ces exploits techniques, notre équipe de scientifiques a doté son prototype de microparticules ainsi que de deux crochets qui assurent adhérence et stabilité à l'aéronef.

drone amélioré

Un upgrade au potentiel illimité

Pour les pilotes de drone grand public, ce dispositif d’atterrissage amélioré pourrait permettre une économie de batterie assez conséquente. Pour les photographes et cinéastes, c'est le gage de nouveaux angles de vue. Mais imaginons maintenant un tel drone entre les mains d'un pompier à la recherche de blessés sur les lieux d'une catastrophe naturelle. Imaginons ce dispositif de surveillance ultra perfectionné, capable de se poser absolument n'importe où quelles que soient les conditions météo, entre les mains des hommes et femmes qui sauvent des vies. Cette option que l'on n'attendait pas pourrait bien transformer un quadracoptère en outil indispensable aux professionnels du secourisme et de la sécurité.

Les chercheurs de Stanford cherchent encore à améliorer leur bébé avec des adhésifs toujours plus puissants capables de se fixer même sur les surfaces les plus lisses. A suivre...

DOSSIERS

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+