Dimanche 20 Août 2017

Critique Valerian : beau mais mou

Fiche du film Valérian et la Cité des Mille Planètes
Valérian et la Cité des Mille Planètes
2

Titre original : Valerian and the City of a Thousand Planets
Sortie : 26/07/2017
Réalisation : Luc Besson
Avec : Cara Delevingne, Clive Owen, Dane DeHann, plus
  4 NEWS SUR CE FILM

Quatre années après son dernier nanard film Lucy, Luc Besson signe un nouvel opus de science-fiction avec Valerian, adapté de la bande dessinée française de Christin et Mézières : Valerian et Laureline.

On se dit d’ailleurs après avoir vu le film que si ni Pierre Christin ni Jean-Claude Mézières n’ont été consultés pour le film, ce n’est sans doute pas un fruit du hasard…

Critique Valerian : beau mais mou

Si Luc Besson vous a par le passé séduit avec de très bons films comme Le Grand Bleu ou encore Le 5ème élément, cela risque de ne pas être le cas pour Valerian : le scénario bien trop plat du film se perd dans son univers futuriste sans jamais décoller …

Valerian et la Cité des Mille Planètes : un scénario poussif

Critique Valerian : beau mais mou

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains.

Lors d’une mission, le duo est envoyé sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha, une métropole en constante expansion habitée par des espèces venues de l’univers tout entier.
Un mystère se cache au cœur d’Alpha qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes.
Valérian et Laureline vont donc devoir engager une course contre la montre pour identifier la menace et sauver non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers.

En lisant ces lignes, on s’attendait donc à un film rempli d’action et d’effets spéciaux, de course-poursuites spatiales et de rencontres étranges (on nous avait vendu ça comme le Star Wars français).

Bref, si le synopsis s’annonçait plein de promesses, on est tombés très rapidement… dans l’ennui le plus profond.

Critique Valerian : beau mais mou

Le « blockbuster » est plombé par des scènes de dialogues et de discours interminables, ennuyeux et sans aucun intérêt. Si vous arrivez à résister à l’envie de sortir de la salle, vous pourrez constater que l’histoire est entièrement résumée et pliée dans les 20 dernières minutes du film avec une fin franchement bâclée.

C’est bien dommage vu le budget pharaonique du film et un casting qui s’annonçait prometteur.

Une Cara Delevingne surprenante

Qu’on soit fan ou pas du mannequin britannique, Cara Delevingne est clairement la bonne surprise de ce long-métrage surtout après sa mauvaise prestation dans Suicide Squad.

L’interprète de Laureline, l’associée de Valerian, joue très bien son rôle et vole rapidement la vedette à Dan Dehaan, dont le personnage n’a il est vrai pas grand chose d’attachant.

Critique Valerian : beau mais mou

Si Laureline prend clairement les commandes du film, on ignore s’il s’agit d’un choix de la part de Luc Besson, mais en cela le réalisateur prend un certain recul par rapport à l’oeuvre originale.

On passera sur le reste du casting, avec un bémol particulier concernant le personnage de Bubble joué par Rihanna : la scène avec la chanteuse est de trop et n’apporte pas grand chose à l’histoire.

Critique Valerian : beau mais mou

On est un peu sadiques aussi parce qu’on ne vous dévoilera pas un caméo très improbable, qu’on vous laissera découvrir par vous-même (et oui il faudra donc aller voir le film, il n’y pas de raison qu’on soit les seuls à souffrir).

Une réalisation qui sauve (un peu) le film

Luc Besson s’est fait plaisir en misant tout sur le visuel au détriment du reste.
Le film est visuellement très beau avec des décors vraiment superbes, même si les effets spéciaux sont trop peu présents dans les scènes d’actions.

Critique Valerian : beau mais mou

On a également apprécié la scène d’animation d’ouverture qui nous a fait penser à un certain Arthur et Les Minimoys et… c’est à peu près tout.

Avis Valerian et la Cité des Mille Planètes

Critique Valerian : beau mais mou

En résumé, Valerian nous a déçu par un scénario trop linéaire, un rythme très mou et un manque cruel d’action.

Cara Delevingne est parfaite dans son rôle et le film offre des visuels époustouflants, mais c’est malheureusement insuffisant pour hisser Valerian au niveau des grands films de science-fiction. Dommage…

Bande annonce Valérian

Valerian sortira en salle le 26 juillet prochain.

Noter : Valérian et la Cité des Mille Planètes

DOSSIERS

critique valerian

valerian critique

critique telerama valerian

critique film valerian

critique sur vallerian

critique valerian film

valérian critique film

valérian film

valérian le film critique

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+