Mercredi 28 Juin 2017

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Fiche du film Kong : Skull Island
Kong : Skull Island
3.5

Sortie : 08/03/2017
Réalisation : Jordan Vogt-Roberts
Avec : Brie Larson, Corey Hawkins, John C. Reilly, plus
  3 NEWS SUR CE FILM

12 ans après King Kong de Peter Jackson, le plus gros singe au monde est de retour dans un énorme blockbuster : Kong Skull Island.

Mis en boîte par le méconnu Jordan Vogt-Roberts, qui sera au commande de l’adaptation ciné de Metal Gear Solid, le film affiche un casting à faire baver les plus blasés : Tom Hiddleston (Loki dans Thor), Brie Larson (la future Captain Marvel), et les inestimables John Goodman, Samuel L. Jackson et John C. Reilly.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

On craignait que le film n’ait un air de déjà vu, puisque les bande annonces montraient notre roi singe combattre toutes sortes de monstres géants comme dans le film de 2005, mais la comparaison s’arrête là.

Ce nouveau Kong prend le contre-pied du film de Jackson, en incarnant un pur divertissement d’action furieux, jouissif et volontairement old school, à la richesse visuelle étonnante.
Le film pèche toutefois par certains aspects, mais ne spoilons pas tout de suite…

Kong Skull Island : un pur film d’action sans scénario

Le film s’écarte des adaptations précédentes de King Kong : oublié la capture de Kong, son envoi à New-York, la montée sur l’Empire State Building,etc.

L’histoire est relancée à zéro, l’action se déroulant exclusivement sur Skull Island. Un groupe hétérogène de scientifiques, de militaires et de civils part explorer cette île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse.

Seulement les membres de cette expédition ne savent pas encore qu’ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong et de pas mal d’autres créatures géantes …

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Kong Skull Island navigue entre plusieurs genres

Kong Skull Island commence comme un film de guerre, intelligemment situé en plein milieu des 70’s, alors que l’Amérique est encore traumatisée par la Guerre du Vietnam.
Le film est d’ailleurs truffé de références à Apocalypse Now, comme le laissaient déjà deviner certaines affiches.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Mais Kong Skull Island dérape peu à peu vers le survival militaire au pays des monstres, un peu comme Predator en son temps.

Des images grandioses, mais …

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Kong : Skull Island ne fait jamais dans la demie mesure et envoie sans attendre la purée à l’écran. Kong ne traîne pas pour pointer le bout de son nez, même s’il n’est pas si présent que cela à l’écran.

On vous conseille fortement de voir le film dans une salle dotée d’un beau grand écran, car vous allez en prendre plein les mirettes !

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

On l’a vu en IMAX 3D et l’expérience vaut la peine de payer une place un peu plus cher : la taille de Kong n’a jamais été aussi énorme et vous vous sentirez écrasés sous son imposante stature.

Les scènes d’action et de combats entre les différents monstres de ce film sont d’ailleurs très bien menées et elles vous scotcheront à votre siège.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

… des personnages ratés et d’autres inutiles

L’histoire est complètement reléguée au second rang, ce qui en soit n’est pas gênant pour ce type de divertissement.
Épuré de toute complexité narrative, le début du film est une sorte de ballade chaotique en terre inconnue, sous l’ombre menaçante de Kong, la B.O. rock en prime.

Comme on vous le disait en début d’article, le film affiche un très beau casting, seulement les personnages sont plutôt … râtés.

Sans fournir une performance à proprement mauvaise, à aucun moment notre Indiana Jones incarné par Tom Hiddleston n’arrive vraiment à s’imposer comme leader de cette équipe bigarrée. Pour tout vous dire on ne se rappelle même plus comment il s’appelle en sortant de la salle…

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

On s’est par ailleurs demandés de bout en bout à quoi servait le personnage incarné par la (très sexy) Brie Larson.

Si dans la mythologie de King Kong, le singe géant tombe amoureux de la belle avec de funestes conséquences, le rôle de la journaliste photographe nous a laissé circonspect.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Bimbo bien gaulée elle n’est pas le love interest du beau gosse explorateur, qui a il faut le reconnaître aussi d’autres singes à fouetter.

Mention spéciale pour le stakhanoviste des blockbusters et nanards en tous genres, on veut bien sur parler de Samuel L.Jackson.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Il aura rarement incarné un personnage aussi caricatural, aux comportements incohérents et surtout aussi mal joué que dans Kong Skull Island.
Si vous n’avez pas envie de le frapper avec une pelle au moins une fois pendant le film, alors on vous félicite et on promet de vous allumer un cierge !

On a aussi été un peu déçu par John Goodman, qui nous avait habitués à d’excellentes interprétations. Sans être mauvais, il n’a que très peu d’épaisseur dans ce film.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Seul John C.Reilly arrive à tirer son épingle du jeu. Avec une vraie backstory, un coté un peu fou et un humour pince sans rire, c’est le seul à avoir un peu d’épaisseur.

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

C’est au final le seul personnage dont on se soucie vraiment, et qu’on aurait envie de revoir dans un prochain film.

Un blockbuster efficace si on met son cerveau de coté

Malgré de véritables faiblesses sur le développement des personnages, Kong Skull Island reste un très bon divertissement, une sorte de petit plaisir honteux et jouissif à partager entre amis avec du popcorn.

Si vous êtes prêts à passer outre les défauts mentionnés ci-avant, Kong Skull Island tiendra généreusement ses promesses : vous en prendrez plein les yeux et les oreilles, sans jamais avoir besoin d’activer votre cerveau pour suivre une quelconque histoire.

Bande annonce Kong : Skull Island

Un film qui se spoile tout seul ?!

Critique Kong Skull Island : visuellement superbe, mais ...

Quoi vous êtes encore là ? Bon maintenant on va spoiler dans ce cas !

Si vous suivez l’actualité de Warner, vous savez déjà que Kong Skull Island est la deuxième brique de l’univers étendu, plus précisément d’un Monster-verse donc le Godzilla de Gareth Edwards était l’ouverture.

D’ici 2020, les studios nous ont même prévu un film qui opposera, tels les plus gros nanards nippons… Godzilla vs King Kong !

La scène post-générique vous en apprendra davantage, mais on regrettera que plusieurs éléments gachent la surprise pour le spectateur :

  • Un bon gros « Par les créateurs de Godzilla » sur toutes les affiches
  • Du matériel promo un peu trop nippon pour être honnête
  • Et surtout, oui surtout, la mention de Godzilla, Mothra et toute une ribambelle de monstres mythiques japonais dans le générique de fin AVANT la scène post-générique qui les présente aux spectateurs.

C’est vraiment dommage de faire ainsi dans l’auto-spoiler…

On est néanmoins impatients de voir ce que les studios nous réservent dans les années à venir, car ca promet d’être énorme (c’est le cas de le dire).

Noter : Kong : Skull Island

critique kong skull island

adaptations de king kong

résumé de kong skull island

kongskullisland

kong skull island critique

kong skull island avis

kong skull island

kong skull critique

kong critique

konff dekalle

film kong skull island complet

skull island

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+