Critique Justice League : quand DC s'inspire un peu trop de Marvel

15/11/17
Fabien Elharrar
Fiche du film Justice League
Justice League
3

Titre original : Justice League
Sortie : 15/11/2017
Réalisation : Zack Snyder
Avec : Ben Affleck, Ezra Miller, Gal Gadot, plus
  27 NEWS SUR CE FILM

Bon on ne va pas se mentir, on attendait le film Justice League avec impatience mais surtout avec inquiétude et fébrilité.
Batman v Superman n’avait pas vraiment fait l’unanimité, avec un montage en salle qui ne rendait pas hommage au travail de Zack Snyder (la version longue est bien meilleure).

On s’était mis à espérer un film un peu plus léger après avoir vu Wonder Woman, et puis quand on a appris que Joss Whedon allait finir le film suite au départ de Snyder pour raisons personnelles on s’est remis à s’inquiéter.

Rappelez-vous : la dernière fois qu’un film DC a subi une série de reshoots ça a donné l’abominable Suicide Squad

2 heures après être entrée dans la salle de cinéma le verdict est tombé : le film n’est pas ce que à quoi on s’attendait, et s’il est loin d’être parfait, ce n’est pas non plus le gros ratage que l’on craignait.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Il risque toutefois de faire une nouvelle fois polémique : bricolé pour plaire au fans de Marvel il ne fait pas honneur aux précédents films de Snyder.
Ce qui aurait pu être une version épique de DC à la sauce Watchmen, ressemble un peu trop à une version commerciale en mode Avengers 3.

Malgré tout, on a décidé de voir plutôt le verre à moitié plein que celui à moitié vide.

Trop de bande annonces, comme d’habitude…

Une fois n’est pas coutume, commençons par les défauts du film, histoire de percer l’abcès rapidement et de passer ensuite aux bons cotés.

Comme c’est de plus en plus souvent le cas des films de super-héros (Marvel ou DC) les bandes annonces et les 132.817 extraits diffusés ici et là en montrent trop sur le film.
C’est bien simple, Justice League comporte 3 grandes scènes de combat et avant de rentrer dans la salle on avait vu l’intégralité de la deuxième scène (lors du Comic Con Paris) et un bon morceau de la troisième (en assemblant plusieurs bande annonces).

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Un peu de pitié que diable ! Quand Hollywood va-t-il enfin comprendre que créer un peu de hype c’est bien mais dévoiler trop de scènes de combats et de gags dans la promotion nuit au film (vous avez dit Thor Ragnarok ?)

300 millions de dollars pour des effets spéciaux aussi… mauvais ?

Passons à un deuxième défaut qui nous avait déjà titillé en regardant toutes les bandes annonces : les effets spéciaux sont… euh… comment dire…

Vous aviez vu Spawn, le navet sorti en 1997 qui ressemblait à une cinématique de Super Nintendo ?

Ben ça fait un peu le même effet par moments : les effets spéciaux sont franchement ratés et le méchant Steppenwolf semble tout droit sorti d’une cinématique d’Injustice 2 (quoique, Injustice 2 est mieux à la réflexion). Une mauvaise impression qui n’est pas rattrapée par la performance de Ciarán Hinds qui est d’ailleurs ici méconnaissable.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Franchement avec un budget de 300 millions de dollars on est en droit de s’attendre à mieux d’un point de vue visuel.

Voilà pour les 2 pires points noirs du film.

Un changement de ton qui peut déplaire aux fans

Passons maintenant à un point plus délicat. Un peu comme cela a été le cas pour le travail de Taika Waititi sur Thor Ragnarok, Joss Whedon a limite violé les personnages construits par Zack Snyder.

On ne reconnait plus vraiment le Batman torturé ou le Superman naïf de Batman v Superman. Surtout si vous avez vu la très bonne version longue de l’affrontement, vous ne pourrez que regretter cette perte très notable d’épaisseur des personnages.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Une critique toutefois à nuancer fortement, car dans les comics aussi on assiste exactement au même type de paradoxe : lorsqu’ils sont réunis, les héros de la Justice League sont toujours dans leurs aventures écrites moins denses que dans leurs aventures solos.

On craignait le pire pour Barry Allen (qui ne sera jamais nommé Flash durant tout le film) qui passait pour un geek franchement neuneu dans les bande annonces.
C’est bien le nerd de service, et s’il n’est finalement pas complètement abruti, le personnage patine dans tous les sens du terme, et on ne peut qu’être déçus de son traitement.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Un autre point nous a surpris : le film est parsemé de petite blagues, exactement sur le même ton que pour les films Avengers.

Si vous aimez ce type d’ambiance vous tomberez donc rapidement sous le charme, si par contre vous préfériez le ton très pesant de Batman v Superman vous risquez de tiquer un peu, voire beaucoup…

Une équipe improbable mais qui fonctionne quand même

Difficile donc, de ne pas comparer Justice League à Avengers. En effet, il reprend le même principe (rassembler plusieurs héros contre un méga-ennemi), mais on y retrouve surtout l’empreinte de Joss Whedon (a qui l’on doit les 2 films chorale de Marvel) puisque ce dernier a repris le flambeau de Snyder.

La formation de l’équipe, quoiqu’un peu improbable est assez bien amenée, et on a tout de même senti une alchimie souder cette nouvelle équipe toute fraîche.

L’exercice consistant à développer à l’écran des personnages complètement nouveaux était très périlleux et on peut considérer que le duo Snyder/Whedon s’en est tiré plutôt bien compte tenu des contraintes.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

En effet si ni Flash ni Cyborg n’ont eu droit à leur Origin story, les personnages sont ici développés correctement.
Je me suis même surpris à apprécier Cyborg, alors que je déteste cordialement le personnage depuis New 52…

Un film qui ressemble à Avengers

Si certains hurleront au scénario bancale ou trop convenu, nous n’irons pas dans ce sens.

Critique Justice League : quand DC s inspire un peu trop de Marvel

Si on ressent bien le passage de Whedon derrière la caméra, avec son lot de reshoots et autres rafistolages, le scénario prévisible n’est ni meilleur ni pire que celui de n’importe quel autre film de super-héros finalement.
On vous invite à regarder le trailer honnête de Civil War si vous pensez sincèrement que les Marvel sont mieux ficelés.

Avis Justice League

Donc non, le scénario de Justice League n’est pas spécialement original : un grand méchant débarque sur terre, et ce n’est qu’en faisant équipe que des héros pourront le repousser.
Et oui, ce n’est qu’un excuse pour rassembler plein de héros à l’écran, et alors ?

Malgré une histoire de tournage compliquée le film reste plutôt homogène et aucune incohérence majeure ne nous a choqué.

Autre point positif, comme on le disait les personnages sont relativement bien développés compte tenu des contraintes et on a senti une véritable alchimie se créer entre nos héros alors que c’était loin d’être gagné.

Ce n’est pas le film que certains espéraient et on est loin de l’esthétique léchée de Batman v Superman, mais pour peu que vous jouiez le jeu et que vous ne soyez pas trop campé sur un position 100% pro Snyder, on vous promet que vous passerez un bon moment en regardant le fim. On en viendrait même à admirer (et aussi un peu à détester) Whedon d’avoir avoir réussi le tour de force de rendre le film plus léger et coloré sans trop dénaturer le matériau original.

Le produit finale est certes trop calibré, trop lissé et servi par des effets spéciaux et un méchant décevants, mais Justice League reste un film loin d’être mauvais, bien au dessus de Suicide Squad ou de Man of Steel, et qui vaut largement le premier Avengers.

On pense que le film mérite très amplement que vous lui donniez sa chance, alors ne vous arrêtez pas à quelques critiques assassines et faite-vous votre propre opinion comme des grands !

Bande annonce Justice League

L'avis de Fabien sur Justice League

6/10

Justice League va encore une fois diviser les critiques. Ayant subi des reshoots signés Joss Whedon, c’est au final un produit hybride entre un Avengers coloré et un Batman v Superman très sombre, desservi par des effets spéciaux qui ne sont pas au niveau.

Le film n’en est pas mauvais pour autant, et il n’a pas à rougir face à un Avengers premier du nom.
Espérons maintenant que le public et la critique ne le descendront pas injustement en flammes et que le DCEU continuera de prendre de l’ampleur.

Noter : Justice League

DOSSIERS

justice league critique

critique justice league

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Deadpool 2 : un nouveau teaser bien débile

Fermer