Critique Ghostbusters : la bonne surprise de l'été ?

11/08/16
Fabien Elharrar
Fiche du film S.O.S. Fantômes
S.O.S. Fantômes
3.5

Titre original : Ghostbusters
Sortie : 10/08/2016
Réalisation : Paul Feig
Avec : Bill Murray, Dan Aykroyd, Ernie Hudson, plus
  10 NEWS SUR CE FILM

Le reboot de Ghostbusters est sorti hier en salles. Si vous avez suivi sa campagne de promotion vous savez que le film ne partait vraiment pas gagnant. La première bande annonce avait même reçu un accueil tellement mauvais sur Youtube avec 825.000 pouces rouges que Sony avait décidé de publier la 2ème bande annonce seulement sur Twitter.

Ghostbusters : une nouvelle bande annonce moins pourrie

C’est donc plus ou moins en catimini que le film est sorti hier et que nous avons enfin pu le découvrir. S’il n’est pas aussi réussi que les 2 épisodes précédents ce n’est toutefois pas le gros navet que l’on imaginait. On vous explique tout ça !

Un casting inégal

On ne peut pas dire que les actrices jouent mal, mais tout au long du film on ressent comme une sorte de flottement. La formation du quatuor a quelque-chose de bancal et rien qu’en l’énonçant vous comprendrez pourquoi :

  • 2 pseudo-scientifiques un peu déjantées (jusque la pourquoi pas)
  • 1 scientifique sur le point d’être titularisée dans une grande université (genre les profs bien coincées qu’on pouvait avoir à la fac)
  • et 1 employée du métro qui n’a rien à voir avec le schmilblick

Et tout ce petit monde qui quitte tout pour aller chasser le fantôme…

Il faut se rendre à l’évidence la sauce ne prend pas entre nos 4 actrices : Kate McKinnon, Melissa McCarthy, Kristen Wiig et Leslie Jones n’ont pas l’air de s’amuser et c’sst bien la tout le problème. Nos chasseuses de fantômes font plus penser à un patchwork mal assemblé qu’à une véritable équipe et on ne ressent aucune complicité entre les 4 actrices.

ghostbusters-full-new-img

Curieusement c’est un acteur secondaire du film qui nous a le plus agréablement surpris : Chris Hemsworth (qui fête ses 33 ans aujourd’hui).

ghostbusters_screen_shot_-_h_2016
Bien loin de son rôle de Thor, l’acteur (qui fera littéralement fondre toutes les spectatrices de la salle) nous prouve qu’il se débrouille très bien dans le registre de la comédie et qu’il sait aussi bien danser que manier le marteau !

Des caméos et clins d’œil subtils et réussis

C’est clairement l’un des points forts du film : on a droit clairsemés ici et là à des caméos de tous les personnages (vivants ou morts) du tout premier film de 1984.
Il s’agit bien ici de caméos, c’est à dire d’apparitions très courtes avec très peu d’impact sur la trame principale du film.

ghostbusters-2016-trailer-slimer

Les lieux, le logo, le nom, tout comme la panoplie complète des Ghostbusters sont particulièrement bien amenés et tout s’enchaîne avec beaucoup de logique (enfin on s’entend hein).

Pour les caméos c’est pareil, ils sont bien amenés et habilement intégrés au film, tant et si bien que les jeunes spectateurs ne les remarqueront même pas tandis que les anciens esquisseront quelques sourires. On voit que Paul Feig a beaucoup travaillé sur le scénario pour éviter de faire du fan service à tout va tout mais sans jamais oublier les fans de la première heure, et ça on aime.

Enfin petit point appréciable vous serez très gâtés pour le générique de fin. Sans rien vous spoiler on n’a qu’une chose à vous dire : restez jusqu’à la dernière seconde dans la salle !

Une pure ambiance 80’s

Paul Feig a réussi un véritable tour de force : sa façon de filmer toute la première partie du film est un véritable hommage aux blockbusters des années 80.

Avec Stranger Things c’est donc la seconde fois cet été que l’on est replongés dans le passé pour notre plus grand plaisir.

ghostbusters-2016-cast-proton-packs-images

Les effets spéciaux, les accessoires et les costumes sont très réussis, c’est le sans faute de ce côté.

Nous avons vu le film en 2D, mais vos avis sont les bienvenus pour savoir si la 3D apporte quelque-chose ou non.

SOS Fantômes : un rythme mal géré

Passons maintenant au gros point noir du film : le rythme.
SOS Fantômes pâtit du même défaut que Suicide Squad : de l’action, de l’action, de l’action et encore de l’action. Mais où est passé le scénario ?

Au lieu d’une tension allant crescendo on est toujours « en haut » ce qui rend le film terriblement plat.
C’est d’autant plus étonnant que Paul Feig sait construire ses personnages comme il l’avait très bien montré dans ses précédents films, et il a aussi l’habitude des comédies féminines (Spy, Mes meilleures ennemies, Les Flingueuses).

téléchargement
Ici la suite ininterrompue de rebondissements ne laisse pas le temps au réalisateur de développer le moindre personnage féminin, un comble.
N’importe laquelle des chasseuses se serait faite zigouiller que ça ne nous aurait fait ni chaud ni froid…

SOS Fantômes est mieux que prévu mais pas à la hauteur des épisodes précédents

L’énorme bad buzz autour du film aura peut-être profité au long métrage dans la mesure où SOS Fantômes est nettement moins pire que prévu. C’est un peu l’effet inverse de Suicide Squad finalement.

Mais il faut se rendre à l’évidence, si le film est plaisant il n’arrive à aucun moment a être vraiment drôle ou jouissif et laisse un petit gout d’inachevé. En un mot comme en cent, il ne deviendra jamais aussi culte que l’original et c’est vraiment dommage car il aurait suffi de 3 fois rien pour le hisser à la hauteur des précédents.

Quoiqu’il en soit, si vous avez envie de vous faire un ciné un après-midi de chien vous passerez un agréable moment malgré tout ce qu’on a pu lire sur le web.

L'avis de Fabien Elharrar sur S.O.S. Fantômes

6/10

Noter : S.O.S. Fantômes

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Giethoorn : ce village n'est pas accessible en voiture

Fermer