Mardi 23 Mai 2017

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d'action et plutôt réussie

Fabien Elharrar
30/03/17
Fabien Elharrar
Fiche du film Gangsterdam
Gangsterdam

Sortie : 29/03/2017
Réalisation : Romain Lévy
Avec : Côme Levin, Kev Adams, Manon Azem, plus

Autant être franc avec vous, je ne voulais pas aller voir Gangsterdam. Le pitch ne me disait rien du tout, et même si je trouve Kevin Adams sympathique, il ne fait pas partie de mes humoristes préféré (je suis sans doute trop vieux d'ailleurs).

C'est donc sans aucun enthousiasme que je me suis laissé traîner par les pieds au cinéma hier soir pour voir le film. Une fois nos billets pris, on s'est retrouvés dans une salle de cinéma complètement vide : un mercredi à 20 heures, jour de sortie d'un film c'est très mauvais signe. Mais il faut dire qu'il y avait de la compétition avec le très attendu (et un peu raté) Ghost in the Shell ou le très drôle Baby Boss...

En temps normal je n'aurais pas écrit de critique sur le film, mais il se fait tellement descendre dans certains médias, par ces mêmes journaleux qui critiquent juste pour le plaisir de bâcher, que je me suis senti obligé de prendre moi aussi ma plume (oui, oui, j'écris tous mes articles à la plume d'oie).

Gangsterdam : un pitch improbable

Ruben, étudiant ultra timide, retape sa dernière année de droit après une crise de panique à son oral de fin d'année. Le seul bon coté de son redoublement, c'est qu'il lui donne l'occasion d'aider la ravissante Nora à réviser, même s'il reste désespérément bloqué dans la friendzone.

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d action et plutôt réussie

Quand il découvre que Nora est aussi dealeuse et qu'elle part à Amsterdam, il décide de l'accompagner. Seulement Durex son ami d’enfance (dont on ne connaîtra jamais le vrai prénom), s'incruste dans cette expédition, et ce n'est que le début des problèmes. Car comme vous vous en doutez ça ne va pas mais pas du tout se passer comme prévu...

Kingsman en comédie trash à la française

Commençons par les défauts du film.
Oui le pitch est gros et on imagine mal un mec aussi coincé que Ruben se lancer dans une telle aventure.

D'ailleurs Kevin Adams sonne même un peu faux au début du film, pas tant parce qu'il jouerait mal que parce qu'on a déjà une image bien précise du comédien. Il vous faudra donc faire un peu abstraction de vos souvenirs ou de son spectacle (bien raté) avec Gad Elmaleh.

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d action et plutôt réussie

On vous rassure tout de suite vous allez assez vite retrouver un petit quelque-chose de Soda ... en mieux (ou en pire, c'est selon).

Il y a dans le film pas mal d'action, des bastons assez violentes, des fusillades, des poursuites en voiture, et même un cambriolage. Mais tout ça est très bien orchestré et on est rapidement happés dans l'action sans plus se poser de question.

On est donc en présence d'un film aux airs de Kingsman (cf l'affiche) avec une bande de blaireaux qui va devoir par la force des choses survivre à des situations très dangereuses.

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d action et plutôt réussie

Si les cascades ne sont pas aussi impressionnantes que chez son aîné, niveau mauvais gout en revanche, le film français va plus loin.
Vous rappelez de la dernière scène du film, quand Eggsy s'apprête à consommer avec la princesse suédoise ? Attendez-vous à beaucoup beaucoup, mais vraiment beaucoup plus lourd !

Un humour qui ose tout à une époque de censure

Les bien pensants vont hurler, car vous aurez droit à beaucoup de propos vraiment trash, de la part de Durex (Côme Levin) : homophobe, raciste, antisémite, il déteste les arabes, a des fantasmes de viol, fréquente des prostituées, et pire encore (on ne va pas tout vous spoiler).

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d action et plutôt réussie

Bref, ce petit roux complètement barré et improbable va jusqu'à voler la vedette par moment à Kev Adams et à la très jolie Manon Azem (Nora).

Le film m'a fait penser à certains sketchs qui ne passeraient plus du tout aujourd'hui (comme celui-ci). Alors oui ça pique beaucoup, mais même les ados ne sont pas complètement décérébrés : ils sont capables de comprendre que l'humour glauque ne cautionne pas nécessairement le racisme, l'intolérance ou le viol !

Soyons clair : c'est de très TRES mauvais goût, mais ça fait aussi du bien de voir enfin un réalisateur oser cela, à une époque de bien-pensance aussi dégoulinante qu’hypocrite.

Je fais d'ailleurs l'expérience tous les jours de cette censure insupportable sur l'une de mes pages Facebook (attention c'est du 200% mauvais gout) : si certaines blagues passent, celles sur les arabes, les gros ou sur le FN par exemple se font systématiquement signaler et censurer. Fatiguant...

Mais d'ailleurs de qui s'agit-il ?

Par le même réalisateur que Radiostars

En sortant du film, je me suis dit qu'il m'avait fait penser à Radiostars, et pas uniquement à cause de Manu Payet. En regardant de plus près le casting, j'ai réalisé que Côme Levin jouait également dans le premier film, et que c'était le même réalisateur aux commandes : Romain Levy.

Critique Gangsterdam : une comédie barrée, bourrée d action et plutôt réussie

Alors rien que pour ça, si vous avez aimé Radiostars (et je ne vois pas comment vous pourriez ne pas avoir aimé) ça vaut la peine de donner sa chance au film, et de ne pas croire toutes les critiques que vous lisez...

Et si vous aimez Gangsterdam, alors abonnez-vous d'urgence à cette page ;)

Bande annonce Gangsterdam

Noter : Gangsterdam

Note PIX GEEKS
3.5
Note internautes
3.5
DOSSIERS

gangsterdam

critiques gangsterdam

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+