Samedi 27 Mai 2017

Ils créent un animal artificiel à partir d'une imprimante 3D

Anthony Brogat
14/07/16
Anthony Brogat

Il est vivant ! Ou plutôt "elle" est vivante. Cette petite chose créée en laboratoire est ni plus ni moins qu'un animal artificiel sorti non pas d'un éprouvette mais d'une imprimante 3D...

Mi-raie, mi-rat...

animal-artficiel

C'est une raie. Enfin, le muscle qui lui permet de se mouvoir est inspiré de celui des raies. Kit Parker, le Dr Frankenstein derrière cette incroyable expérience aurait trouvé l'inspiration lors d'une sortie à l'England Aquarium de Boston avec sa fille. C'est devant la fascination qu'éprouvait cette dernière face à une raie manta que notre chercheur d'Harvard a eu la plus brillante idée de sa carrière. Pour imaginer le muscle de sa "chose", il a rapidement réuni des chercheurs des universités de l'Illinois, du Michigan et de Stanford autour de la prodigieuse imprimante 3D d'Harvard. L'équipe de geeks ainsi créée a réussi à "imprimer" un exosquelette aux propriétés proches de celui du cartilage. Et pour réussir à se déplacer, la petite bête a dû emprunter quelques petites cellules de rat...

La petite bête qui monte...

En plaçant des cellules de cœur de rat génétiquement modifiées pour réagir à la lumière dans leur bestiole artificielle, Kit Parker et son équipe ont réussi à la faire se déplacer le long d'un parcours parsemé de 15 obstacles, grâce à un système de lumières.

aniaml-hybride

A l'aube du 6ème jour...

Au bout de 6 jours, Kit Parker et ses acolytes ont été contraints de faire le deuil de leur petite chose. Même pas eu le temps de lui donner un nom ! Blague à part, l'animal détient à ce jour le record de vitesse, d'endurance et de distance parcourue dans la catégorie très spécifique des créations hybrides. Si l'existence de la petite raie a été très brève, elle n'en a pas moins été très instructive. Grâce à elle (et à ses futures cousines), les chercheurs pourront en apprendre d'avantage sur les cellules du cœur humain afin d'améliorer la conception des cœurs artificiels.

aniaml-imprimante-3d

Des créatures hybrides à l'assaut du cancer

Et si le remède absolu contre toutes les malades se trouvait dans la petite nageoire d'une créature hybride ? Imaginez un ver artificiel capable de se faufiler dans votre organisme pour y déceler et soigner d'éventuelles tumeurs... L'idée a de quoi surpendre mais le monde médicale y voit là une avancée prodigieuse. Aujourd'hui nous imprimons du "vivant" et créons des animaux artificiels. Ce n'est qu'une question de temps avant d'imprimer des cellules et des organes humains...

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+