Lundi 23 Octobre 2017

La campagne anti-fraude de la RATP ridiculisée sur les réseaux sociaux

21/09/16
Anthony Brogat

Un dragon dort en chacun de nous, c’est en substance le message sous-entendu dans la nouvelle campagne anti-fraude de la RATP. Pour lutter contre les resquilleurs, la RATP mais aussi la SNCF et STIF se la jouent Game Of Thrones… ce qui n’a bien sûr pas manqué d’attirer l’attention de quelques internautes très inspirés !

Dragons are coming (et deux autres non identifiables)

campagne-anti-fraude-ratp-ridiculisee-reseaux-sociaux-27665

La RATP se serait-elle inspirée de l’œuvre de George R.R Martin pour imaginer sa nouvelle campagne anti-fraude ? Lancée le 20 septembre, cette campagne décide de représenter le côté « démon » que nous avons tous en nous (si, si) par un… dragon. Un petit diable à la queue fourchue n’aurait-il pas été plus clair comme message ? Ouai mais les dragons c’est cool et ça parle aux jeunes qui regardent Game Of Thrones !

Il y a 3 affiches au total, chacune dotée de la petite phrase type du parfait fraudeur : « Ta carte d’iden­tité ? Bah tu dis que tu l’as pas ! », « Mais oui fraude, ce ne sera pas la première fois » ou encore « Et si tu te fais contrô­ler ? Bim, tu cours vite ! ».

csyjo1uwaaa41ly

Sérieusement, on ne sait pas ce qui est passé par la tête des créatifs en charge de la campagne mais on comprend tout de suite pourquoi les réseaux sociaux l’ont prise pour cible.

campagne-anti-fraude-ratp-2-720x539

Même pas peur !

Alors oui, derrière le ridicule de l’affiche se cache tout de même une promesse qui fait mal : la fraude répétée sera désormais punie d’une amende de 7500 euros et d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois. 6 mois de taule pour un titre de transport, vous avez bien lu !

Mais bizarrement, ce n’est pas la menace qui a fait réagir les internautes, mais bien les affiches en elles-mêmes  :

https://twitter.com/Hans_Bod/status/778170187170377728

Planning complet Séries TV

campagne anti fraude ratp

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+