Mercredi 16 Août 2017

Bugjuggler : un robot qui jongle avec des voitures

Anthony Brogat
20/07/14
Anthony Brogat

Bugjuggler, retenez bien ce nom, est le projet titanesque et complètement barré d’un ingénieur retraité de la NASA. L’idée est aussi farfelue qu’audacieuse : créer un robot géant capable de jongler avec de vraies carcasses de voitures.

Un robot en acier de 20 m de haut

C’est peut être en découvrant la bande annonce du dernier Transformers que Dan Granett, ancien ingénieur complètement dingue, a eu l’idée de son robot géant, le Bugjuggler.
Monté sur deux jambes immobiles, le monstre d’acier de 20 mètres de haut est capable d’utiliser ses bras pour attraper et lancer de véritables voitures en l’air.

Bugjuggler : un robot qui jongle avec des voituresBugjuggler : un robot qui jongle avec des voitures

Des servomoteurs qui reproduisent les mouvements du pilote

Les mouvements sont contrôlés par un opérateur, soit à distance depuis un poste de contrôle, soit directement depuis la caboche du monstre façon Pacific Rim !
Comme dans un Jaeger, une série de servomoteurs connectés à un dispositif de contrôle portatif permettent de reproduire fidèlement chaque mouvement réalisé par l’opérateur.

On est loin d’une passerelle neuronale mais l’idée est là.

Une pression hydraulique phénoménale

Pour assurer la coordination, la force et la fluidité du mouvement, Bugjuggler est équipé d’un bon gros moteur diesel.
Certes, ce dernier est moins glamour que le réacteur nucléaire de Gipsy Danger, mais idéal pour assurer la monstrueuse pression hydraulique nécessaire au numéro de jonglage.

Un outil précis et puissant au potentiel illimité

Les jongles, ça va bien 5 minutes !
Là où Bugjuggler pourrait vraiment se rendre utile, ce serait bien sûr sur un chantier où il pourrait réaliser toutes sortes de manipulations et d’opérations délicates de grande envergure.
Peut-être la fin des retards dans le secteur du bâtiment ?

Avant de nous réjouir et d’imaginer un secteur du BTP qui tiendrait les délais, il va tout de même falloir collecter la modique somme de … 2,3 millions de dollars.
Le projet est en ce moment-même en quête de fonds pour passer du fantasme-geek à la réalité.

Pour l’heure le jeune Bugjuggler n’est qu’un prototype de 2 mètres de haut, mais avec un peu beaucoup de générosité : petit robot deviendra grand !

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+