Samedi 27 Mai 2017

Brandalism détourne 600 panneaux publicitaires pour protester contre la COP21

Nom de code COP 21

La COP21, la 21ème COnférence des Parties a débuté ce lundi 30 novembre au Bourget. Le réchauffement climatique est au cœur de ce meeting au sommet - mais non pas de l’Everest !

Brandalism détourne 600 panneaux publicitaires pour protester contre la COP21

Tous les chefs d’états sont unanimes pour “sauver la planète”, réduire les émissions de CO2, donc nous pouvons être rassurés quant à l’avenir : nous sommes dans le meilleur des mondes, et un tel rassemblement n'a pas nécessite une gabegie d'argent, de sponsors et de pollutions en tous genre ... quoique ?

Regardons tout cela de plus près…

Qui sont les partenaires et mécènes de la COP 21 ?

Nous connaissons tous la plupart de ces entreprises, elles font partie de notre vie, de notre quotidien.

Pour réagir face à cette somme d'absurdités incohérentes, le collectif anglais Brandalism a lancé une opération de Guerilla Marketing dimanche dernier qui n'est pas sans rappeler les détournements de Banksy ou les actions anti-consuméristes de Fight Club.

Ils ont inséré de fausses affiches publicitaires détournées dans plus de 600 panneaux d'affichage JCDecaux.

Joe Elan, artiste du collectif Brandalism s'explique sur cette opération :
En sponsorisant les négociations climatiques, des pollueurs importants tels qu'Air France et Engie peuvent faire leur promotion comme s'ils faisaient partie de la solution, alors qu'ils font en fait partie du problème

600 panneaux publicitaire détournés pour réagir contre la COP21

Artiste Listen04
Artiste Listen04
Artiste Julie Berthier
Artiste Julie Berthier

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération choc de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Brandalism : une opération de Guerilla Marketing pour la COP21

Artiste Ben Parry
Artiste Ben Parry

Brandalism : un collectif d'artistes créatifs et engagés

"Brand" signifie "Marque" en anglais . Par besoin d'avoir fait de grandes études pour comprendre le sens très explicite du nom de ce collectif : vandalisme de marque.
S'ils n'étaient pas très connus en France jusqu'à ce week-end, le collectif Brandalism n'en est pas à son premier coup d'éclat.

Guerilla Marketing : 600 panneaux publicitaires piratés par le collectif Brandalism pour la COP21

48 sheet ou les débuts de Brandalism

En effet Brandalism a déjà fait parler de lui en 2012 quelques jours avant les Jeux Olympiques.
Lors de l'opération "48 sheet" ils avaient détournés 48 panneaux publicitaires dans plusieurs villes du Royaume-Uni avec des affiches qui interrogeaient sur la légitimité des espaces publicitaires :

48 sheet
Artiste Bill Posters
48 sheet
Artiste Ghost Patrol
48 sheet
Artiste Paul Insect

En 2014, ce collectif a presque doublé son effectif et s'est lancé dans une seconde action anti-pub "The Six Sheet" de plus grande envergure sur des thèmes universels tels que la liberté d'expression ou l'environnement.

Les artistes de Brandalism détournent les messages publicitaires, se jouent des codes pour provoquer, nous questionner et cela marche. Tout le monde en parle !
Ces fausses pubs sont gonflées, osées et pourtant, elles nous touchent car elles nous obligent à nous poser les bonnes questions.
L'industrie publicitaire nourrit nos désirs pour des produits qui reposent sur l'exploitation des énergies fossiles et qui ont un impact direct sur le changement climatique. » - artiste du collectif Brandalism

Brandalism pose les questions qui fâchent

Cette conférence sur le climat ne serait-elle pas plus crédible si les sponsors étaient choisis en fonction d’une éthique irréprochable quant à l’écologie ?
Ne faudrait-il pas sélectionner plus soigneusement les partenaires de la COP 21 ?
Nous ne sommes que des grains de sable (…) mais sans les grains de sable la plage n'existerait pas.” - Bernard Werber
À notre petit niveau, ne faudrait-il pas revoir notre manière d'acheter, de consommer afin de donner un coup de pouce à la planète ?
Ce collectif nous incite à nous réveiller, à ne pas être victime des lobbies, du consumérisme mais au contraire à être pleinement conscient de nos choix.

Réveillons-nous !

Guerilla Marketing : 600 panneaux publicitaires piratés par le collectif Brandalism pour la COP21

panneaux pub

Cet article t'a plu ? Partage-le avec tes amis !

  Laisse un commentaire

Publisher Google+