Bitcoin : le Front National veut interdire les monnaies virtuelles

28/03/17
Anthony Brogat

En cas d’accès à la présidence Marine Le Pen est très claire : elle bannira l’usage des monnaies virtuelles. Sa cible principale : le bitcoin, la forme la plus connue.

Interdire le bitcoin : une promesse faite il y a un an…

Bitcoin : le Front National veut interdire les monnaies virtuelles

C’était le 26 mai 2016, Marine Le Pen expliquait dans un communiqué :

Plus la monnaie sera dématérialisée et numérisée, plus nous perdrons la propriété de notre argent qui est une de nos libertés fondamentales, et plus se restreint l’espace de notre vie privée.

La présidente du Front National redoute en effet l’avènement d’une société sans argent liquide :

Faire disparaître l’argent liquide au profit de monnaies virtuelles est une aliénation de l’homme, au profit du système bancaire mondial

Les monnaies virtuelles et crypto-monnaies sont la conséquence de la fin de l’argent liquide, lui-même étant la conséquence de ce que j’appelle la fin du régime capitaliste, qui s’accompagne du passage en taux d’intérêt négatifs. Cette logique répond à la volonté de bloquer l’ensemble du système financier, pour empêcher les gens de retirer leur argent massivement quand ils réaliseront que leurs classements financiers sont à zéro ou négatifs.

Le bitcoin constituant une monnaie électronique, il est tout naturellement pris pour cible.

Les monnaies virtuelles et les crypto-monnaies, c’est un tout. Les gens ne font pas la différence de toute manière, précise Marine Le Pen

Pour lire le reste du communiqué c’est ici.

« Une arnaque généralisée »

Bitcoin : le Front National veut interdire les monnaies virtuelles
Marine Le Pen voit dans la démocratisation des monnaies virtuelles une « prise en otage des citoyens par les banques privées » et une véritable « arnaque généralisée ». Elle y voit aussi une volonté réelle d’asservir les peuples :

Sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande, la limite des paiements en espèces est passée de 7500 à 1000 €, depuis septembre 2015. Et Michel Sapin nous vante maintenant les avantages de la carte sans contact pour payer dès le 1er euro, en attendant la fin des chèques .

La solution du FN

Pour le Front National, la solution serait de faire passer une loi interdisant l’usage des monnaies virtuelles, accompagnée de l’institution d’une monnaie nationale basée sur l’ECU. Bernard Monot, stratégiste économique du parti explique :

La loi interdirait que le bitcoin soit utilisé. Il peut exister. Quand on joue au Monopoly, c’est bien de la monnaie ! C’est pourtant de la fausse monnaie: on joue avec, mais on ne peut pas acheter sa baguette avec. Si l’on était au pouvoir, la seule monnaie qui aurait cours légal serait le nouveau franc français, qui aurait une parité équivalente avec l’ECU, l’euro monnaie commune qui subsistera. Car nous voulons garder l’euro monnaie commune au niveau international.

La loi empêchera t-elle les internautes de se procurer des bitcoins ?

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+
Le premier escape game en Réalité Virtuelle ouvre ses portes à Paris

Fermer