Jeudi 20 Juillet 2017

Battleborn : un mélange réussi de Bordelands et de MOBA

Battleborn, edite par 2k et developpé par Gearbox Software est le nouveau jeu des papas de Borderlands.
Forcément, en sachant cela on s’attend à un jeu bien déjanté et amusant. Mais le truc qui choque est que ce nouveau bébé comporte une particularité bien propre : c’est aussi un MOBA, ce genre purement stratégique et connu grâce a League of Legends.

Le mélange avec du Borderlands fonctionne-t-il ? Notre réponse dans cet article !

Un scénario simple et sans prise de tête

Question scénario, c’est simple, rapide et surtout sans grande grande profondeur.
Pour résumer, une pierre datant de la première civilisation existante dans l’univers prédit la destruction totale de celui-ci par des êtres venant des ténèbres, les Varelsi.
Suite à la confirmation de cette prophétie, le chef de la faction Jennerit Rendain decide de s’unir à ces êtres maléfiques pour trouver un moyen de reconstruire l’univers à sa façon.

Le hic dans l’histoire est que la pierre annonçait également un autre élément, salvateur par contre : l’apparition des Battleborns, des héros dotés de pouvoirs et de capacités hors-normes, éparpillés aux 4 coins de l’univers.

Les Battleborns sont divisés en 5 factions :

La premiere faction est celle des Pacificateurs.

C’est une faction lourdement militarisée qui s’apparente plus a une armée qu’à autre chose.

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

La deuxième est la faction Jennerit

C’est une faction « antagoniste » mais qui est forcée de s’unir a ses ennemis pour combattre leur traître de chef : Rendain.
Ils se caractérisent par un habit rouge et noir et en général et par leurs aptitudes pour l’assassinat.

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

La troisieme faction est celle des Eldrid

C’est la faction la plus « proche » des créatures fantaisistes que l’on connait (Elfes, trolls etc).
Ils se caracterisent surtout par leur armure souvent faite d’éléments végétaux ou par des traits physiques qui les rapprochent de la nature (comme par exemple Melka avec sa griffe).

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

La quatrième faction est celle des Renégats

Celle-ci se caractérise par des personnages « fous » dans leur façon d’être. Ils sont les plus dérangés psychologiquement et sont souvent les plus spéciaux aussi dans leurs armements (exosquelette bancal, Orendi et ses pouvoirs de l’ombre, etc.)

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

Et enfin la cinquième et dernière faction est celle de la LLC

Elle se caractérise par des personnages aristocrato-scientifiques qui dénigrent les « pauvres » en adulent la science.
Leur armement correspond à ce trait de caractère (la canne sniper de Marquis ou la valse de rapière de Phoebe).

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?
Tout ce beau monde doit donc se réunir pour combattre Rendain et empêcher l’extinction des étoiles et de l’univers entier.

Oui c’est simple, oui c’est sans prise de tête, mais ce n’est pas un défaut en soi car ce scénario permet surtout de justifier la présence des personnages avec leurs factions respectives.

C’est beau ! et « Borderlandsdien » dans l’âme

Visuellement parlant d’un point de vue esthétique le jeu brille par son nombre de couleurs et son graphisme propre : un style avec de traits gras et simpliste venant de Borderlands.

Les personnages sont quant a eux modélisés de façon purement déformée, dans un style très caricatural mais propre même au style de jeu (ça me rappele le design de Timesplitter 1/2).

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

Par contre la technique du jeu est simpliste, voire même un peu trop : on note l’absence d’un moteur physique et des décors parfois flous, voire un aspect négligé pour certains d’entre eux.

Malgré ces petits défauts, la technique reste propre et permet de jouer sans être frustrés par le moindre bug ou souci de fluidité.

Ca se joue lourdement mais c’est rapide en même temps

Maintenant on va s’attaquer au Gameplay pur et dur de ce jeu. Comme dit à plusieurs reprises l’influence Borderlands est présente et le Gameplay ne fait pas défaut à la règle, à la fois lourd et en même temps fluide.

Les personnages ont chacun une façon de jouer bien propre, mais la question que l’on peut se poser est : un gameplay à la Borderlands est-il adapté pour un MOBA ? Et bien oui, aussi surprenant que cela puisse paraître. Les parties de MOBA sont vraiment intenses et intéressantes quels que soient les personnages choisis.

Mais comment se jouent-ils ces fameux personnages ?

Pour commencer les personnages ont tous 3 capacités bien propres :

  • deux capacites « basiques »
  • et un ulti debloqué au niveau 5

Ensuite chaque personnage a aussi des tirs primaire et secondaire, basculant parfois le gameplay d’offensif à défensif et vice-versa (utilisation d’un bouclier ou d’un rayon soigneur)

Pour finir, chaque personnage possède un passif qui peut être pris en compte pour prendre l’avantage sur les adversaire s’il est bien maîtrisé.

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

Au cours d’une partie votre personnage commencera au niveau 1 pour aller jusqu’au niveau 10 au fur et mesure de l’accomplissement des objectifs ou de l’élimination des ennemis.
Chaque niveau atteint vous permettra d’augmenter votre personnage suivant un arbre ADN qui le modifiera avec ses capacités pour coller à votre façon de jouer.
Ces augmentations sont variées et permettent de jouer les personnages de plusieurs manières suivant les augmentations choisies :

  • Lorsque vous « tryhardez » un personnage, il montera de niveau au global, ce qui s’apparente à un niveau de maîtrise.
  • Après avoir atteint certains niveaux précis, des mutations s’ajouteront aux augmentations présentes pour offrir une nouvelle alternative de jeu.
  • Vous débloquerez aussi des skins de cette manière.

Battleborn : Bordelands + MOBAS = Succes ?

4 modes de jeu

Mode cooperation

Vous devrez dans ce mode coopérer avec une équipe d’un maximum de 5 joueurs pour terminer une des 8 missions du jeu. A noter que la coopération est nécessaire car les missions sont loins d’être faciles et vous donneront parfois du fil a retordre si vous les jouez en avance ou en extrême.
Quand vous terminez l’une d’entre elles d’ailleurs vous recevez une médaille allant du bronze jusqu’à l’or suivant votre score global, le temps pour terminer, le nombre de vies utilisées. Par conséquent autant dire que ceux qui voudront « tryharder » le jeu pour obtenir la médaille d’or dans toutes les missions dans toutes les difficultés devront s’y reprendre à plusieurs fois.

Mode Conquête

C’est le mode le plus simple : un match en 5 contre 5 se joue et permet aux deux équipes d’accéder à deux maps dans lesquelles après un votes ceux-ci s’affronteront pour capturer 3 positions.
L’équipe qui atteint la limite de score remporte la victoire.

Mode Incursion

Dans ce mode, deux équipes s’affrontent sur une map construite avec une ligne au centre pour le passage des sbires et deux lignes sur le cotés pour les différents bonus et asservis à éliminer.
Dans une partie Incursion les deux équipes doivent transporter leurs sbires respectifs vers le camp adverse pour détruire les deux sentinelles et remporter la victoire.
C’est clairement le mode le plus intéressant à jouer car intense du début à la fin.

Mode Fusion

Dans une partie de Fusion deux équipes s’affrontent sur une map divisée en 3 parties. Dans chaque partie latérale se trouve un autel pour chaque équipe.

Le but est donc de transporter ses sbires respectifs dans un autel ennemi. La première équipe à atteindre la limite de score remporte la partie.

C’est un aussi un mode extrêmement intense qui demande un temps de réaction rapide car les deux lignes sont très proches et des débordements et ganks se font facilement.

Voici donc les modes accessibles, le tout mélangé avec un peu de tower defense et des personnages tous plus uniques les uns que les autres.

Battelborn est un mélange parfait entre Borderlands et le genre si stratégique du MOBA dans sa jouabilité : c’est lourd, intense et surtout amusant a jouer !

une bande-son passable mais des doublages géniaux

La bande-son manque cruellement de thèmes marquants. Les effets sonores, que ce soient les armes ou d’autres éléments, sont bons, mais ce qui nous a marqué était la très grande qualité des doublages en français qui sont vraiment parfaits !

Parodiques, empreints de voix iconiques (celle de Tina de Borderlands pour Orendi), les doublages délirants de certains dialogues vous resteront dans le crane. Chaque personnage a une personnalité que l’on découvre surtout par ses répliques, dont certaines sont vraiment hilarantes !

Pourquoi on vous recommande Battleborn

Si vous avez apprécié Borderlands vous aimerez Battleborn, et si vous aimez les MOBA alors ce jeu sera un pur bonheur et vous occupera de nombreuses nuits blanches.

Cependant le concept étant répétitif (mais jouissif) il pourra comme tous les MOBA lasser au bout de quelques dizaines d’heures de jeu. Un manque certain de diversité pourra aussi rebuter les joueurs peu habitués à ce genre de jeu.

Le reste jongle entre le magique et le très bon avec :

  • des graphismes soignés et jolis mais simplistes
  • un gameplay lourd et jouissif
  • une bande-son doublée hilarante
  • et une durée de vie potentiellement élevée

Espérons maintenant que le jeu remporte le succès qu’il mérite, d’autant que c’est même une alternative a Overwatch.

DOSSIERS

battleborn fonctionne t il en ligne

parc de jeux video

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+