Dimanche 20 Août 2017

Apple a caché 180 milliards de dollars dans des paradis fiscaux

Nathan Normant
15/04/16
Nathan Normant

La célèbre marque à la pomme qui fait tant rêver la terre vient de prendre un coup à sa réputation. Au lieu d’accepter de payer normalement ses impôts aux USA, les cadres financiers d’Apple ont pratiqué l’évasion fiscale à une échelle encore jamais vue d’après Oxfam America..

Brouillon auto

Selon une étude publiée ce jeudi 14 avril par l’association qui se consacre à dévoiler les fraudeurs, Apple serait le champion des grandes sociétés ayant recours aux paradis fiscaux.

En effet, la marque aurait discrètement placé 181 milliards de dollars off shore entre 2008 et 2014.

UNE ÉVASION FISCALE POUR UN TOTAL DE 1 400 MILLIARDS DE DOLLARS

Ce n’est évidemment pas la seule marque, cinquante multinationales ayant leur siège aux Etats-Unis seraient également pointées du doigts (on se rappelle d’ailleurs les démêlés de Google avec l’état français en 2014 au sujet de « seulement » 1 milliard d’euros évadés en Irlande).

Apple cache 180 milliards de dollars dans les paradis fiscaux

L’ensemble des entreprises listées dans ce rapport auraient évadé un total plus de 1 400 milliards de dollars à travers 1 600 filiales sur la même période.

Si Apple est loin devant en tête de liste, General Electric n’est pas si loin (119 milliards) tout comme Microsoft (108 milliards), Pfizer (74 milliards), IBM (61 milliards) ou Google (47 milliards) :

Apple cache 180 milliards de dollars dans des paradis fiscaux

Cette évasion fiscale coûterait 111 milliards de dollars aux finances publiques américaines et plus de 100 milliards de recettes fiscales aux autres pays (dont la France) où il ne déclarent pas leurs recettes correctement.

11 000 milliards de dollars de subventions de l’état américain

Le scandale ne s’arrête pas là, car non contents de payer moins d’impôts, la plupart de ces société bénéficieraient par contre de subsides provenant des contribuables américains.
Selon Oxfam America :

Ces multinationales qui s’appuient sur une armée de lobbyistes pour influencer les décisions fédérales sont parmi les principaux bénéficiaires des impôts payés par les contribuables

Le montant des fonds public dont auraient bénéficié l’ensemble de ces 50 entreprises, sous la forme de garanties sur prêts ou d’aides directes serait estimé à 11 000 milliards de dollars.

Aucun doute, la marque à la pomme a largement croqué dans les paradis fiscaux avec toutes les autres …

game of thronzs saison8

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+