Jeudi 19 Octobre 2017

Amazon va ouvrir 400 librairies physiques aux Etats-Unis

9/02/16
Frederic Noss

Géant incontesté du e-commerce, Amazon a su s’imposer au cours des années sur le marché du livre pour devenir le leader digital incontesté du livre et du e-book.

Au départ présenté comme une menace d’extinction pour les librairies physiques, la firme nous prouve aujourd’hui qu’il n’en est rien. Mais Amazon reste tout de même un concurrent très inquiétant car des centaines de points de vente d’un genre nouveau devraient bientôt ouvrir.

Plus de 300 librairies physiques à travers les Etats-Unis

D’autres sites de e-commerce ont déjà ouvert quelques boutiques dans les grandes villes par le passé, mais Amazon compte aller beaucoup plus loin.
Selon Sandeep Mathrani, responsable de l’entreprise General Growth Properties qui gère plusieurs centres commerciaux sur le territoire américain, Amazon va déployer de 300 à 400 points de ventes physiques dans les 18 prochains mois.

Amazon veut ouvrir 400 librairies physiques aux Etats-Unis

La force de la communauté en ligne au service du client en magasin

Habituellement dans une librairie, on trouve des livres sur des étagères et des présentoirs avec une indication des récompenses et critiques obtenues. Les bons libraires donnent également des conseils sur les livres qu’ils ont lu si vous le leur demandez et c’est à peu près tout.

Amazon veut ouvrir 400 librairies physiques aux Etats-Unis

La société américaine, elle, voit les choses différemment. Sur son site les consommateurs peuvent noter et commenter leurs achats, permettant ainsi aux personnes souhaitant acheter un livre de se faire une idée.

Amazon compte présenter les ouvrages en librairie comme il le fait déjà en ligne : mis en avant de face avec couverture visible sur des présentoirs individuels, accompagnés d’une critique du livre et d’une note exprimée en étoiles.

Ces informations aideront aussi bien les vendeurs en magasin que les clients à choisir les livres susceptibles de leur plaire.

Amazon veut ouvrir 400 librairies physiques aux Etats-Unis

La grande différence est évidemment que les clients bénéficieront de la possibilité de toucher les produits, de les parcourir, d’être orienté par des conseillers et de repartir tout de suite avec … comme dans une vraie librairie (!)

La formule a déjà fait ses preuves dans un premier point de vente ouvert début novembre 2015 à Seattle, et il ne serait pas étonnant qu’après les USA Amazon souhaite aussi s’attaquer à l’Europe. Mais d’ici que ces boutiques arrivent chez nous, la FNAC devrait avoir le temps de s’adapter…

Cet article t'a plu ? Suis-nous sur Facebook

  Laisse un commentaire

Publisher Google+